Moselle : l’abstention pour exprimer son mécontentement

La grande inconnue du second tour, c’est l’abstention. France 3 s’est rendue en Moselle, à Forbach, où 35% des électeurs se sont abstenus dimanche dernier.

France 3

Wiesberg est un des quartiers populaires de Forbach (Moselle). Ici, l’abstention a dépassé les 40% au premier tour, signe d’une grande désillusion. "Ça fait 20 ans que c’est le bordel en France, tous les politicards c’est les mêmes et on nous demande de voter ? Mais voter pour quoi ?", s’impatiente une habitante. Un homme poursuit : "Même en votant pour le meilleur des candidats, je ne pense pas que ça nous sortira du capitalisme et tout ça. Pour moi, voter, ça ne sert à rien".

Pas une surprise

À Forbach, le taux de chômage est supérieur de trois points à la moyenne nationale. Cette abstention très forte ne surprend pas Georges Vinder, le directeur du centre social Wiesberg-Hommel : "C’est surement un moyen de s’exprimer, en France, le vote blanc n’est pas totalisé, donc c’est une façon de dire qu’on n’est pas d’accord".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bureau de vote à Lille 
Un bureau de vote à Lille  (CITIZENSIDE/THIERRY THOREL / CITIZENSIDE)