Dans le rétro : il y a 20 ans, la France adoptait le quinquennat

Il y a 20 ans, la France abandonnait le septennat au profit du quinquennat. Le référendum est adopté par les Français à 73 %.

France 2

Le 24 septembre 2000, la France abandonne le septennat en faveur du quinquennat. Par référendum, les Français votent une nouvelle durée du mandat présidentiel. Le soir même, Jacques Chirac déclare face aux caméras : "Tous les cinq ans se tiendra ce grand débat démocratique, qui engage notre avenir et celui de la nation". 

Un taux d’abstention record 

Le "oui" l’emporte à 73 % avec une abstention record. Plus de deux tiers des Français n’ont pas pris part au vote. À cette époque, la France est en pleine cohabitation. C’est le Premier ministre, Lionel Jospin, qui lance cette réforme : "J’ai indiqué au président de la République qu’il était souhaitable d’engager cette réforme", déclarait-il face aux caméras. Peu de partis politiques ont fait campagne. À quelques exceptions, ils s’accordaient tous sur le "oui". Les électeurs ont suivi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
(PATRICK KOVARIK / AFP)