Municipales à Paris : trois femmes luttent pour la mairie

J-5 avant le second tour des élections municipales dimanche 28 juin. Anne Hidalgo, Rachida Dati et Agnès Buzyn se livrent un âpre combat pour l’Hôtel de ville.

France 2

Si après cette arrivée devant les caméras, les électeurs parisiens n'ont pas compris, l'équipe de campagne a vu grand pour démontrer qu'Anne Hidalgo roule à vélo, agit pour le vélo, vantant les pistes cyclables définitives, et pense même au vélo parfois malgré elle, en faisant un lapsus. Même quand elle parle des projets de ses adversaires sur l'environnement, on reste sur la route.

Hidalgo mise tout sur l'écologie

Les deux poursuivantes d'Anne Hidalgo ne l'entendent pas ainsi. Pour Rachida Dati, arrivée deuxième le 15 mars à 6,5 points de la maire sortante, le bilan écologique d'Anne Hidalgo est mauvais. "Elle bétonne, elle insécurise, c'est sale. Je ne vois pas comment on parle d'écologie sans parler d'hygiène ou de salubrité", lance la candidate LR. Propreté et sécurité sont les deux piliers de sa campagne. Agnès Buzyn, candidate soutenue par le parti présidentiel, défend les mêmes priorités que Rachida Dati, mais elle y ajoute une touche personnelle. La campagne de l'ancienne ministre n'a pas été simple. Elle veut faire plus que sauver l'honneur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une passante devant des panneaux électoraux à Paris, le 15 mars 2020.
Une passante devant des panneaux électoraux à Paris, le 15 mars 2020. (LAURENCE KOURCIA / HANS LUCAS / AFP)