Marseille : une abstention record de 30 %

12 millions de Français ont voté blanc et nul. Pourquoi sont-ils aussi nombreux à avoir boudé les urnes ? Reportage à Marseille qui compte plus de 30% abstentionnistes.

France 3

À Marseille (Bouches-du-Rhône), les conversations ne tournent autour que d'un sujet, la présidentielle, et d'un constat, peu d'entre eux ont été voter. "Je n'ai pas voté, je ne choisis pas entre la peste et le choléra. Je ne vote ni pour l'extrême droite ni pour le Medef", explique une habitante. Un Marseillais sur trois ne s'est pas déplacé. En 2002, Christophe avait voté pour Jacques Chirac face à Jean-Marie Le Pen, il avait fait le choix du front républicain. Mais dimanche 7 mai, il a préféré ne pas se rendre aux urnes. "Je n'avais pas envie de faire la même chose", estime-t-il.

"Seule une partie des Français a voté"

Sur le Vieux-Port, la vie continue, mais l'abstention de dimanche fait également parler d'elle. "Il y a eu beaucoup d'abstentions, beaucoup de votes blancs, de votes nuls, donc ce n'est qu'une partie des Français qui a voté", explique un commerçant. Dans le doute, 30% des Marseillais ont préféré s'abstenir. Un record pour un scrutin majeur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des électeurs font la queue dans un bureau de vote de Marseille, le 7 mai 2017, lors du second tour de l\'élection présidentielle.
Des électeurs font la queue dans un bureau de vote de Marseille, le 7 mai 2017, lors du second tour de l'élection présidentielle. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)