INFOGRAPHIE. Présidentielle : l'abstention finale devrait s'élever à 25,3%, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria, ce qui serait un record depuis 1969

En 2012, l'abstention au second tour avait atteint 19,65%. Si elle atteignait 25,3%, ce serait un record depuis 1969.

Estimation de l\'abstention à 19 heures.
Estimation de l'abstention à 19 heures. (FRANCEINFO)

L'abstention devrait atteindre 25,3% au second tour de l'élection présidentielle, dimanche 7 mai, selon une première estimation Ipsos/Sopra Steria* pour France Télévisions et Radio France, publiée à partir des chiffres de la participation à 17 heures, communiqués par le ministère de l'Intérieur. Le niveau est nettement plus élevé qu'en 2012, où l'abstention atteignait 19,65% au second tour. Seul le second tour de l'élection présidentielle 1969 avait vu l'abstention atteindre un tel niveau.

>> Le second tour de la présidentielle 2017 à suivre en direct

Cette forte abstention est également plus élevée que celle mesurée au premier tour du scrutin de 2017 (22,23%). C'est la première fois depuis 1969 que le taux de participation enregistre une baisse entre les deux tours. Cette année-là, le second tour de l'élection présidentielle avait vu s'opposer un candidat de droite (Georges Pompidou) et un candidat de centre-droit (Alain Poher), poussant l'électorat de gauche à bouder massivement les urnes. 

Un nouveau record depuis 2002

Si l'estimation Ipsos/Sopra Steria se confirme, ce second tour marquerait aussi le plus fort taux d'abstention à une élection présidentielle depuis le 21 avril 2002, où il atteignait 28,4% (il s'agissait alors du premier tour du scrutin). Jean-Marie Le Pen accédait au second tour face à Jacques Chirac. Lors du second tour de ce scrutin, l'électorat français s'était remobilisé et le taux d'abstention était retombé à 20,29%.

*Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, Le Monde, France 24 et les chaînes parlementaires.