François Hollande regarde vers l'avant

En direct devant l'Élysée, Maryse Burgot commente l'analyse du président de la République sur ce premier tour des élections départementales.

France 2

Malgré le score du Parti socialiste au premier tour des départementales (troisième du scrutin avec 21,85 % des voix), le chef de l'État préfère se projeter vers l'avenir. Pas au 29 mars, jour de la deuxième phase des élections, mais bien en 2017.

"Dans son bureau à l'Élysée, il s'est livré à une petite extrapolation, rapporte Maryse Burgot en direct devant l'Élysée. Il prend les scores du Front national au premier tour et il les projette sur la présidentielle à venir, et il en conclut qu'avec ces scores, le Front national ne serait pas au second tour de la présidentielle."

Un président optimiste

Selon les calculs de François Hollande, "on aurait un duel classique, entre droite traditionnelle, et PS et ses alliés, poursuit la journaliste. Une façon de dire que la stratégie de l'exécutif a fonctionné. À Manuel Valls, l'offensive contre le FN, et à François Hollande, l'optimisme, avec les bons indicateurs économiques. Une analyse qui permet surtout au Président de minimiser la défaite du Parti socialiste".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un électeur met son bulletin dans l\'urne à Marseille, le 22 mars 2015, lors du premier tour des départementales.
Un électeur met son bulletin dans l'urne à Marseille, le 22 mars 2015, lors du premier tour des départementales. (GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE / AFP)