Européennes : Gilles le Gendre (LREM) salue "des résultats honorables"

"C'est une déception, néanmoins le très faible écart entre les deux listes relativise cette déception", a estimé le chef de file des députés macronistes.

Gilles le Gendre, président du groupe La République en marche à l\'Assemblée nationale, le 20 décembre 2018.
Gilles le Gendre, président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, le 20 décembre 2018. (ALAIN JOCARD / AFP)

Gilles le Gendre, le chef des députés La République en marche (LREM), a salué dimanche 26 mai sur franceinfo "des résultats honorables" aux élections européennes. Il réagit après l'arrivée en deuxième position de la liste LREM/Modem à 21,9%, derrière le Rassemblement national, selon les estimations d’Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France à 20 heures.

>> Élections européennes 2019 : suivez en direct la soirée spéciale sur franceinfo

"C'est une déception, néanmoins le très faible écart entre les deux listes relativisent cette déception", a estimé Gilles le Gendre. "À l'évidence, le RN est le premier parti de France. Faut-il en tirer les conséquences que souhaite Mme Le Pen ? Ça n'a aucun sens", a-t-il ajouté, alors que la présidente du RN a réclamé un peu plus tôt la dissolution de l'Assemblée nationale. Gilles Le Gendre a aussi annoncé la création d'un "transgroupe parlementaire" qui réunirait des députés européens LREM et de l'Assemblée.

Pour Gilles Le Gendre, "les Français ont tranché en faveur des listes qui avaient des discours clairs sur l'Europe. Le RN veut la détruire, nous on veut la refonder. Ils ont fait leur choix sur un clivage profond que l'on connaît depuis le vote du référendum de  2005 et qui se traduit dans le vote de ce soir." Selon le chef des députés LREM, "le deuxième enseignement, c'est l'aspect écologique. Il y avait deux listes qui défendaient un programme écologique : EELV et nous. La somme de ces deux listes montre à quel point la dimension écologique va s'accroître comme un facteur structurant de l'Europe."