Elections européennes : Nathalie Loiseau figurait sur une liste étudiante d'extrême droite pendant sa jeunesse, révèle Mediapart

Document à l'appui, le site d'information affirme que la tête de liste LREM s'est présentée, en 1984, à des élections étudiantes sous l'étiquette de l'UED, un syndicat né sur les cendres du GUD.

Nathalie Loiseau, le 11 avril 2019, à Paris. 
Nathalie Loiseau, le 11 avril 2019, à Paris.  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Une révélation gênante pour celle qui se présente comme la pourfendeuse du Rassemblement national. Le site Mediapart (article payant) révèle, lundi 22 avril, que Nathalie Loiseau, tête de liste LREM aux élections européennes, a figuré sur une liste d'extrême droite pendant ses études à Sciences-Po Paris.

Document à l'appui, le site d'information affirme qu'elle s'est présentée, en 1984, à des élections étudiantes sous l'étiquette de l'UED, un syndicat né sur les cendres du GUD et prônant l'union des droites. Elle occupait la sixième position sur la liste. Christophe Bay, l'un des conseillers officieux de Marine Le Pen, figure lui aussi sur cette liste, continue Mediapart.

Interrogée par Mediapart, Nathalie Loiseau a d'abord dénoncé un "faux" document, puis a reconnu sa présence sur la liste. "A ce moment-là, j'ai été, d'après mes recoupements – parce que pour être tout à fait honnête, j'avais complètement oublié cet épisode –, approchée pour participer à une liste qui voulait accentuer le pluralisme à Sciences-Po, alors quasi inexistant, et qui cherchait des femmes. J'ai dit oui", se justifie-t-elle. L'ancienne ministre assure ne pas s'être "plus que cela intéressée à cette liste", avant d'ajouter : "j'aurais sans doute dû regarder de plus près de quoi il s'agissait".