Élections européennes : le patron des chasseurs Willy Schraen sera tête de liste de "L'Alliance rurale"

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, sera tête de liste de "L'Alliance rurale" lors des prochaines élections européennes. Si elle tente de séduire les chasseurs, cette liste vise beaucoup plus large. -
Élections européennes : les chasseurs en embuscade Le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, sera tête de liste de "L'Alliance rurale" lors des prochaines élections européennes. Si elle tente de séduire les chasseurs, cette liste vise beaucoup plus large. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Wittenberg, C. Colnet, A. Forveille, A-D. Sayada, A. Mouchard, J. Montupet
France Télévisions
France 2
Le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, sera tête de liste de "L'Alliance rurale" lors des prochaines élections européennes. Si elle tente de séduire les chasseurs, cette liste vise beaucoup plus large.

La battue aux chevreuils vient de débuter dans la forêt de Juranville (Loiret), dans la matinée du samedi 2 décembre. C'est une pratique ancestrale, qui n'a pas bonne réputation. Le sentiment pour les chasseurs d'être mal-aimés domine chez nombre d'entre eux.

Le RN populaire chez certains chasseurs

Certains chasseurs ne cachent pas leur sympathie pour le Rassemblement national (RN). "Les mairies sont obligées de reprendre l'intégralité des services publics et c'est pour cette raison que les gens votent en faveur du RN", expose Michel Masson, maire de Beaune-la-Rolande (Loiret) et aussi président de la société de chasse locale.

L'Alliance rurale tente également de séduire ce public. La liste vise beaucoup plus large que les seuls chasseurs pour les prochaines élections européennes, mais elle sera conduite par Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs. En 2022, il avait appelé à voter pour Emmanuel Macron. Le RN n'y voit qu'une opération politique qui serait pilotée en sous-main par l'Élysée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.