Européennes : le mode d'emploi de la soirée de débat de France 2

Cette édition spéciale de "L'Emission politique" se déroulera en deux temps : six têtes de liste ou chefs de parti débattront ensemble, puis ils laisseront place aux représentants de neuf autres formations candidates. 

Les journalistes Thomas Sotto et Alexandra Bensaïd, le 3 avril 2019, pendant les répétitions d\'un débat sur France 2. 
Les journalistes Thomas Sotto et Alexandra Bensaïd, le 3 avril 2019, pendant les répétitions d'un débat sur France 2.  (FRANCE TELEVISIONS)

Quatre jour avant les élections européennes, France 2 organise une soirée de débat avec quinze des trente-quatre listes candidates, mercredi 22 mai à 21 heures. L'émission aura lieu en deux temps : six têtes de liste ou chefs de parti débattront ensemble, puis ils laisseront place aux représentants de neuf autres formations candidates. Franceinfo détaille le mode d'emploi de cette "Emission politique" exceptionnelle.

Qui participera à l'émission ?

Quinze têtes de liste ou chefs de parti participeront à cette édition de "L'Emission politique". Alors qu'ils avaient un temps menacé de boycotter la soirée, Benoît Hamon (Génération.s), Jean-Christophe Lagarde (UDI) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) ont finalement décidé de participer ou de se faire représenter durant l'émission.

Les participants au débat seront placés derrière des pupitres, disposés en arc de cercle sur le plateau. Un tirage au sort a été réalisé sous contrôle d'un huissier, mardi 14 mai, pour déterminer leur positionnement durant l'émission, mais aussi l'ordre de leurs prises de parole en début et en fin de débat.

Durant la première partie de la soirée seront présents, de gauche à droite : François Bayrou (LREM, MoDem, Agir, Mouvement radical-liste Renaissance), Manon Aubry (La France insoumise), Raphaël Glucksmann (Place publique, Parti socialiste, Nouvelle Donne), Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts), Laurent Wauquiez (Les Républicains) et Marine Le Pen (Rassemblement national).

En deuxième partie de soirée, les candidats ou leurs représentants seront positionnés dans l'ordre suivant, de gauche à droite : Ian Brossat (Parti communiste français), Florian Philippot (Les Patriotes), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), François Asselineau (Union populaire républicaine), Guillaume Balas (liste Printemps européen-Génération.s), Jean-Christophe Lagarde (liste Les Européens-UDI), Dominique Bourg (Génération écologie-Mouvement écologiste indépendant) et Francis Lalanne (Alliance jaune, la révolte par le vote).

Contrairement au précédent débat pour les élections européennes diffusé sur France 2, les candidats ou leurs représentants ne disposent pas d'invités dans les tribunes. "Le public sera représentatif de la population française", précise à franceinfo le rédacteur en chef de l'émission, Michel Dumoret. Les participants au débat disposeront en revanche de trois invités dans les loges.

Comment la soirée va-t-elle se dérouler ?

La soirée aura lieu en deux temps : il y aura d'abord un échange entre les têtes de liste ou chefs de parti représentant les six principales formations candidates aux européennes puis, dans un second temps, un débat entre les neuf autres participants. Chaque moitié de l'émission sera organisée de la même facon. Comme lors du précédent débat, chaque partie "commencera par une photo de famille" avec les candidats ou leurs représentants devant leur pupitre, indique Michel Dumoret. Chaque participant disposera ensuite d'une minute maximum pour présenter un objet ou une photo qui incarne l'Europe à ses yeux. "L'idée, c'est qu'ils nous racontent leur Europe", détaille le rédacteur en chef. L'ordre de ces prises de parole d'introduction a été tiré au sort.

Les participants débattront ensuite durant "une heure trente à une heure quarante", autour de deux grands thèmes. Les échanges seront orchestrés par Thomas Sotto et Alexandra Bensaïd, qui auront pour mission d'interroger les invités, de les faire rebondir et interagir. Chaque candidat ou chef de parti devra limiter sa réponse à une minute trente. Un clignotant rouge s'allumera dix secondes avant la fin du temps de parole et un gong marquera la fin du délai imparti.

Si un invité est pris à partie nommément par un autre, il aura un droit de réponse de 30 secondes. Il devra toutefois attendre la fin de l'intervention en cours, afin de ne pas couper la parole. A la fin de chacune des deux parties de l'émission, les candidats ou leurs représentants disposeront d'une minute pour conclure. Tout comme pour les introductions, l'ordre de passage a été tiré au sort.

Quels seront les sujets débattus ?

Les échanges s'articuleront autour de deux thèmes :

• "L'Europe du quotidien". Cette thématique amènera notamment les participants à discuter du pouvoir d'achat, du smic européen, des travailleurs détachés, de la fiscalité écologique et du modèle agricole européen.

• "L'Europe, ouverte ou fermée ?" Les participants seront interrogés sur leurs propositions concernant la gestion des frontières, la politique migratoire et l'identité européenne.

Quelle sera la part de pédagogie ?

Pour aider les téléspectateurs à appréhender les enjeux des élections européennes et de ce débat, Brice Teinturier interviendra à deux reprises durant l'émission. Le délégué général d'Ipsos, institut de sondage partenaire de France Télévisions, expliquera en début de soirée ce qui motive le vote des Français pour les élections européennes. A la fin de l'émission, il donnera les résultats d'un sondage sur le participant au débat qui a été le plus convaincant. France 2 diffusera par ailleurs un sujet détaillant le mode d'emploi du scrutin, en début d'émission.