Élections régionales et départementales : quelle ambiance dans les bureaux de vote ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Élections régionales et départementales : quelle ambiance dans les bureaux de vote ?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

À l'occasion du premier tour des élections régionales et départementales, le 12/13 de France 3 prend la température dans les bureaux de vote. 

Les Français sont appelés à voter aux urnes, ce dimanche 20 juin, dès 8 heures. "Il faut voter, c'est un devoir de citoyen", affirme un électeur du 13e arrondissement de Paris. Crise sanitaire oblige, il a fallu aménager les locaux pour organiser les élections. Marquage au sol, plaques de plexiglas, gel et masque : rien n'est laissé au hasard. "C'est très bien, il n'y a aucun risque", déclare un électeur rassuré. Les assesseurs déjà vaccinés ont même été choisis en priorité. À Royan (Charente-Maritime), ce sont les mêmes règles sanitaires. "Tout s'est bien passé, le protocole sanitaire est parfait", explique un électeur. 

Un isoloir par scrutin

Mais quel taux de participation y aura-t-il ? L'organisation simultanée des deux scrutins est un casse-tête pour les électeurs. "Avec le mélange département et région, je n'avais pas compris au départ que l'on votait le même jour", explique une électrice. À Marseille (Bouches-du-Rhône), certains votants ont trouvé leur bureau de vote fermé. Motif : pas de président de bureau. Le problème a été résolu depuis.

En direct de Gap, dans les Hautes-Alpes, la journaliste Lucie Robert fait le point. "Toute la matinée il y avait du monde et il fallait patienter pour voter", explique-t-elle. Ceci n'est toutefois pas révélateur de la participation, car ce sont les normes sanitaires qui expliquent le temps d'attente. Le taux de participation à midi était de 14,39% dans les Hautes-Alpes, contre 18% en 2015 à la même heure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Régionales et Départementales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.