VIDEO. Un report des élections régionales en 2022 pose "des problèmes constitutionnels majeurs", selon Gérard Larcher

"On ne reporte pas indéfiniment l'expression démocratique", a déclaré le président LR du Sénat. Un rapport signé par Jean-Louis Debré préconise de reporter en juin les élections régionales et départementales.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

"Est-ce que la démocratie s'arrête au nom de la pandémie ?", s'interroge jeudi 21 janvier sur franceinfo Gérard Larcher, le président Les Républicains du Sénat, au sujet d'un possible report des élections régionales et départementales au-delà du mois de juin pour éviter une propagation du Covid-19. "Cela pose des problèmes constitutionnels majeurs" de reporter l'élection en 2022, explique l'élu.

Les scrutins doivent se tenir en mars 2021, mais seront reportés en juin, comme préconisé par le rapport signé par Jean-Louis Debré. L'ancien président du Conseil constitutionnel a appelé à organiser les élections en juin, afin d'éviter "une pandémie politique", alertant "qu'on ne reporte pas indéfiniment l'expression démocratique". Un projet de loi en ce sens doit être examiné au Sénat avant la fin du mois.

"Nous allons proposer les 13 et les 20 juin", dans l'examen du texte actant le report des scrutins, déclare Gérard Larcher. "La démocratie est un principe sur lequel on ne doit pas transiger. Le primat de la démocratie, cela a du sens", justifie-t-il, en soulignant que "les Portugais vont tenir leur élection présidentielle, les élections régionales en Allemagne vont avoir lieu dans un certain nombre de Länder".

Gérard Larcher, président LR du Sénat, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\" le 21 janvier 2021.
Gérard Larcher, président LR du Sénat, était l'invité du "8h30 franceinfo" le 21 janvier 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)