Départementales : le FN va porter plainte contre SOS Racisme après un tweet

Dans un message supprimé depuis, l'association invite les électeurs FN à "marquer une croix" sur le binôme qu'ils préfèrent. Une manière de les inciter à voter nul. 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, vote à Hénin-Beaumont (Nord-Pas-de-Calais), le 22 mars 2015, au premier tour des élections départementales. 
La présidente du Front national, Marine Le Pen, vote à Hénin-Beaumont (Nord-Pas-de-Calais), le 22 mars 2015, au premier tour des élections départementales.  (DENIS CHARLET / AFP)

Le parti n'a pas du tout apprécié l'invitation. Le Front National compte déposer plainte contre SOS Racisme, jugeant qu'un tweet de l'association en ce premier tour des départementales constitue une "manœuvre frauduleuse pour détourner des suffrages". C'est ce que fait savoir, dimanche 22 mars, son trésorier et ancien avocat, Wallerand de Saint-Just.

>> Toute l'actualité des élections départementales en direct dans notre live

"Le FN déposera plainte contre SOS Racisme pour manœuvre frauduleuse pour détourner des suffrages", a déclaré ce membre du bureau exécutif du parti. Le tweet de SOS Racisme, supprimé depuis, adresse "à l'attention des électeurs FN", ce message : "Parmi les candidats du binôme, ne pas oublier de marquer d'une croix celui que vous préférez le plus."

Ce tweet de SOS Racisme provoque la colère du FN, le 22 mars 2015.
Ce tweet de SOS Racisme provoque la colère du FN, le 22 mars 2015. (SOS RACISME / TWITTER)
 

Tout bulletin raturé est considéré comme nul

Or, tout bulletin raturé ou concernant la moindre mention manuscrite est considéré comme nul, et il est pas possible de dissocier les deux candidats d'un binôme. Wallerand de Saint-Just a dit invoquer l'article L97 du code électoral.

Cet article stipule que "celui qui, à l'aide de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manoeuvres frauduleuses, auront surpris ou détourné des suffrages, déterminé un ou plusieurs électeurs à s'abstenir de voter, seront punis d'un emprisonnement d'un an et d'une amende de 15 000 euros".