Elections régionales et départementales : l'abstention est liée à une défiance envers la politique et un désintérêt pour le scrutin, selon notre sondage

Les absentionnistes ont été interrogés sur les trois raisons principales pour lesquelles ils ont décidé de ne pas aller voter, selon notre sondage. La première d'entre elles est qu'ils entendaient manifester leur "mécontentement à l'égard des hommes politiques en général".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un bureau de vote en Ardèche, le 20 juin 2021. (FLORENCE GOTSCHAUX / FRANCE-BLEU DRÔME-ARDÈCHE)

L’abstention de dimanche 27 juin au second tour des élections régionales et départementales s’explique avant tout par une défiance envers la politique et un désintérêt pour le scrutin, selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et LCP-Assemblée nationale/Public Sénat, publié dimanche. Dans ce sondage, les absentionnistes ont été interrogés sur les trois raisons principales pour lesquelles ils ont décidé de ne pas aller voter.

>> DIRECT. Elections régionales et départementales : découvrez les résultats du second tour et les premières estimations à partir de 20 heures

Dans 27% des cas, les électeurs interrogés se sont abstenus pour manifester leur "mécontentement à l'égard des hommes politiques en général". Dans 23% des cas, car "aucune liste ou aucun candidat" ne plaisait aux abstentionnistes sondés, ou qu'ils ne les connaissaient pas. Dans 20% des situations, les abstentionnistes interrogés déclarent qu'ils n'avaient "pas la tête à aller voter", ou qu'ils avaient "d'autres préoccupations", qu'ils avaient "envie de faire autre chose".

Dans 18% des cas, les sondés se sont abstenus car ils ne s'intéressent pas aux élections et dans 17% des cas, car "les résultats sont connus d'avance" et que les sondés estiment que leur vote ne changera rien au scrutin. Trois raisons sont données à égalité avec 14% d'occurrences pour les interrogés : "L'action des régions n'a pas d'impact sur votre vie quotidienne", "les régions n'ont pas beaucoup de moyens d'action sur les sujets qui vous préoccupent vraiment", et "vous attendez l'élection présidentielle pour vous exprimer."

Ce sondage a été réalisé par internet du 25 au 26 juin 2021 auprès de 1 499 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Abstention régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.