À Montrouge, les bureaux de vote restent vides

Dans cette commune des Hauts-de-Seine, le premier tour des départementales ne passionne pas. Les équipes de France 3 se sont rendues dans une école transformée en bureau de vote pour l'occasion.

FRANCE 3
À Montrouge, dans les Hauts-de-Seine, les élections départementales ne passionnent pas. Pour certains, il est quand même important de faire son devoir: "J'allais chercher le pain, donc j'en ai profité pour aller voter. C'est important. Si on veut débattre sur la politique, il faut voter d'abord", commente un homme au micro de France 3. Un avis que tous ne semblent pas partager. Deux heures après l'ouverture du bureau de vote, l’assesseur responsable du bureau fait les comptes, 49 votants, c'est peu, il en attendait deux fois plus.

Un scrutin "un peu flou"

Sur le marché de la ville, beaucoup affirment qu'ils iront voter même s'ils ne comprennent pas le scrutin. "Je vais peut-être y aller quand même, car il faut faire son devoir, mais je suis moins motivée que pour les présidentielles et les municipales. Ce scrutin est un peu flou", commente une femme. "Je vais voter pour le bord politique pour lequel j'ai l'habitude de voter mais sinon, je ne vois pas trop à quoi ça sert, je ne me suis pas penché sur la question" poursuit un homme. Cette année, comme il y a quatre ans, cette élection ne mobilise pas. Pour les départementales de 2011, l'abstention a Montrouge avait frôlé les 60%.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme glisse son bulletin de vote dans l\'urne, le 22 mars 2015 à Fontaine-sous-Jouy (Eure).
Un homme glisse son bulletin de vote dans l'urne, le 22 mars 2015 à Fontaine-sous-Jouy (Eure). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)