Elections municipales : à Pau, le soutien d'Alain Juppé à François Bayrou

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 12/03/2014Durée : 00h38

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Retour en France avec la politique et la campagne du MoDem dans la course aux municipales. Le parti centriste fait alliance au gré des opportunités. A Pau, dans le fief de son président François Bayrou.

Voici un soutien de poids pour François Bayrou. Ce soir-là, Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux, est venu à Pau.

C'est une manifestation de soutien politique.

Pour emporter la mairie de Pau, François Bayrou s'est allié cette fois-ci avec l'UMP. On y voit comme un signe de retour au bercail.

Le centre va plus vers la droite que vers la gauche.

Il est tout de même à droite.

Avec l'UMP certes mais aussi avec des collistiers socialistes de la mairie sortante.

Y a-t-il une alliance pour le Modem hors UMP.

Il n'est pas question ici de partis d'étiquettes ou d'appareils.

Est-ce une nouvelle majorité.

Majoritaires à Pau et à Bordeaux, on commence par là.

Le Modem a privilégié les alliances locales. Il est, du coup, difficile à suivre. Avec la droite, à Rennes, Saint-Etienne, avec la gauche à Dijon, Tours. Le parti a éclaté à Marseille, Lille, Nancy. Les ordres étaient de se rallier avec l'UMP. Les militants locaux se sont éparpillés. François Bayrou assume ces contradictions qui sont, à ses yeux, l'ADN du Modem Il ne veut parler que de Pau. Son seul mandat aujourd'hui: conseiller municipal d'opposition. C'est pour lui l'élection de la dernière chance. Il met toute son énergie a convaincre les habitants et ne veut parler que de problèmes locaux. Les sondages sont favorables mais les reproches jamais loin.

Si je suis élu, je serais maire de Pau à 100%. Je ne serai pas candidat pour être député ou sénateur.

La maire de Pau est à gauche depuis 43 ans. La maire actuelle ne se représentant pas, c'est le député socialiste qui se lance. Il n'a pas oublié que François Bayrou a choisi Françaois Hollande en 2012.

Il a voté François Hollande. On a la même vision, on a refusé tous les deux Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui, il fait alliance avec l'UMP. François Bayrou a un parcours politique chaotique.

La gauche part divisée. Les sondages prévoient un 3e candidat au 2e tour, Yves Urieta, ancien maire socialiste soutenu par N. Sarkozy en 2088 pour faire perdre François Bayrou. Lui aussi n'a qu'une cible.

Il n'est intéressé que par sa carrière personnelle. Il veut se servir de Pau comme tremplin pour une carrière nationale.

A Pau, Henri IV veille sur la mairie. Reste à savoir qui porte le panache blanc qui ralliera les Palois.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==