Ecotaxe : coût et finalité

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 22/10/2013Durée : 00h40

Bonsoir Jean-Paul Chapel. Qui va payer l'écotaxe.

Jean-Paul Chapel : C'est le transporteur qui paie. Par exemple, celui qui transporte des tomates. Mais il va la répercuter à son client. Au final, dans les rayons, pour le consommateur, le kilo de tomates à 2,50 euros pourrait coûter un centime de plus, selon le gouvernement. Douze centimes de plus, selon le syndicat agricole FNSEA.

David Pujadas : Le transporteur étranger est-il favorisé ? Normalement non. Le camion paie la même taxe, qu'il soit français ou espagnol. Mais ça dépend de la route empruntée. Pour bien comprendre, on a pris deux exemples : d'abord, celui d'un poulet importé d'Espagne. Il est transporté jusqu'à Paris par l'autoroute. Et là, pas d'écotaxe. En revanche, pour le poulet français qui utilise la route, nationale ou quatre voies, tout va être taxé. La nourriture animale, qui vient d'Orléans par exemple, idem pour le poussin jusqu'à l'élevage. Puis de l'abattoir jusqu'à la centrale d'achat en région parisienne. Au total, une écotaxe sur 800 km.

David Pujadas : Quelle est la finalité.

Jean-Paul Chapel : C'est une taxe ecolo qui pénalise ceux qui polluent. Elle va financer le transport ferroviaire, moins polluant.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==