VIDEO. Quand le prix exorbitant des prothèses auditives dissuade les patients

Les prix seraient artificiellement gonflés pour alimenter les marges des professionnels, selon une enquête de l'association UFC-Que choisir.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Selon le ministère de la Santé, près de six millions de personnes souffriraient de déficiences auditives. Problème, selon une enquête menée par l'association UFC-Que choisir, près des trois quarts d'entre eux se passeraient d'une prothèse en raison du coût trop élevé de l'appareil. Les audioprothésistes sont pointés du doigt. Le prix moyen est de 1 550 euros quand l'appareil coûte 327 euros à l'audioprothésiste. Comment expliquer un tel écart ? 

Des marges de 242 euros par appareil

La vente de chaque prothèse, très peu remboursée par la Sécurité sociale, s'accompagne aussi d'un service. Le professionnel consacre en moyenne huit heures pour chaque appareil. Moulage du conduit auditif, tests, réglages... Voilà ce qui expliquerait le prix.

Sur les 1 550 euros, l'audioprothésiste a une marge de 242 euros selon l'UFC-Que choisir. Une marge que le président du Syndicat national des audioprothésistes, Luis Godinho, se dit prêt à réduire si l'effort est partagé par la Sécurité sociale et les mutuelles. L'UFC-Que choisir demande plus de concurrence pour baisser les coûts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une étude menée sur le marché des audioprothèses, l\'UFC-Que Choisir s\'en prend au \"lobby\" des audioprothésistes, responsable selon l\'association de la flambée des prix dans ce secteur.
Dans une étude menée sur le marché des audioprothèses, l'UFC-Que Choisir s'en prend au "lobby" des audioprothésistes, responsable selon l'association de la flambée des prix dans ce secteur. (KLH49 / E+ / )