VIDEO. RES : un moyen de paiement alternatif

À Louvain, en Belgique, les commerçants proposent un moyen de paiement alternatif, une monnaie complémentaire à l'euro.

FRANCE 3
Depuis 1996, ce nouveau moyen de paiement a fait ses preuves. Chez les commerçants, un RES est égal à un euro. Le client peut recharger sa carte en achetant 110 RES pour 100 euros, tout le monde y trouve son intérêt. "Ça va beaucoup plus vite que rendre de la monnaie dans la caisse" , explique Karine Battesti, commerçante.
 
Chaque jour, Karine encaisse une trentaine de RES avec lesquels elle a pu financer du matériel comme un four et une machine à café. Des objets qu'elle a acheté dans un magasin spécifique qui accepte la monnaie RES. En acceptant ce type de monnaie, le magasin a vu son chiffre d'affaires augmenter de 3 à 5%. Les détenteurs de la carte sont déjà 100 000 en Belgique.

Plus de 30 millions de RES ont été échangés

Le RES possède un autre avantage. Les clients peuvent obtenir des prêts en RES à 0%. Au dessus de son magasin, le même commerçant a créé des appartements destinés à la location. Un projet immobilier de plus de deux millions d'euros. Pour convaincre les banques classiques de le suivre, il a mis en avant le premier crédit obtenu en RES avec lequel il paie une partie des travaux.
 
Il n'est pas le seul intéressé, en Belgique 5000 commerçants indépendants ont sauté le pas. En 2014, plus de 30 millions en RES ont été échangés. "C'est un système qui a beaucoup de possibilités dans le futur" renchérit son créateur, Walther Smets. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des billets et des pièces de monnaie sur une facture EDF.
Des billets et des pièces de monnaie sur une facture EDF. (DAMIEN MEYER / AFP)