:l'éco, France info

VIDEO. Alexandre Maymat : "Recevoir et payer votre crédit sur votre mobile"

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Alexandre Maymat, responsable des régions Afrique, Asie et Outre-mer de la Société Générale, est venu parler des moyens de paiements en Afrique qui vont être mis en place en France. 

franceinfo

On apprend que  Société Générale va mettre en place un plan d'économie drastique qui inclus 700 postes supprimés en France... 

"Effectivement la Société Générale s'adapte en permanence à l'évolution des différents métiers dans lesquels elle opère. Les marchés sont aujourd'hui dans des situations complexes qui exigent que nous nous adaptions et donc nous allons proposer aux partenaires sociaux un plan de diminution de nos effectifs à Paris, Londres et New-York" explique Alexandre Maymat. 

L'afrique est votre zone de responsabilité, et c'est l'Afrique qui montre l'exemple puisque le paiement par téléphone s'y pratique depuis longtemps et vous souhaiter le mettre en place en France à partir de septembre. 

"Ce qui est fascinant en Afrique c'est à quel point le mobile a révolutionné les choses. La période pendant laquelle on reproduisait les modèles européens pour faire de la banque en Afrique est terminée. Grâce au mobile les africains sont en train de s'approprier leur propres manière de consommer et de produire la banque. Aujourd'hui quand vous êtes un citoyen africain, avec votre mobile vous pouvez recevoir votre salaire, payer des factures, faire des transferts, recevoir un crédit, même si ce n'est pas un smart-phone" détail le responsable Afrique de la Société Générale. 

La question AFP : Dans quels pays et sur quelles activités la Société Générale compte-elle accélérer son développement en Afrque ? 

"La Société Générale en Afrique c'est 18 pays. 11 500 collaborateurs, un taux de croissance d'environ 10% par an. C'est 4 millions de clients. Nous sommes présents essentiellement en Afrique francophone, des zones en forte croissance et c'est d'abord là que nous allons encrer notre développement" répond Alexandre Maymat. 

L'interview s'est achevée sur la chanson "Yahwé Kola" de Joseph Monthe.