Cet article date de plus de cinq ans.

Tarifs bancaires : encore trop d'abus sur les frais

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Tarifs bancaires : encore trop d'abus sur les frais
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Il existe encore trop d'abus du côté des tarifs bancaires imposés aux consommateurs. L'UFC-Que choisir dénonce ces pratiques opaques et parfois même illégales.

Ils créent souvent la surprise à la fin du mois. "Ils", ce sont les frais bancaires. En 2016, ils ont augmenté de 4,7%. Les frais de tenue de compte sont parmi les plus onéreux. L'an dernier, le Crédit lyonnais ne facturait rien. Désormais, la gestion d'un compte coûte jusqu'à 24 euros par an. Au Crédit agricole, c'est plus cher avec 48 euros. Au Crédit mutuel et à la BNP, ces frais coûtent respectivement 34,80 et 30 euros.

Des nouveaux frais inventés

Une généralisation de la tenue de compte que dénoncent certains clients. "Ils me prélèvent deux euros par mois pour une gestion de compte qu'ils ne font pas", s'indigne un client de banque au micro de France 2. "Cela peut être des petites sommes comme 3 ou 4 euros, jusqu'à des sommes plus importantes de 12 ou 13 euros et on sait pas toujours d'où ça vient", se plaint un autre usager. Les banques pénalisent aussi de plus en plus les comptes inactifs. Pour un compte sans mouvement depuis 12 mois, l'établissement est autorisé à facturer des frais supplémentaires, mais ils sont plafonnés à 30 euros. Autre bête noire des usagers : les incidents de paiement. Avec l'apparition des différentes réglementations, les banques ont pris l'habitude d'inventer de nouveaux frais. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.