Quelques astuces pour survivre à la hausse des tarifs d'EDF

Cette nouvelle augmentation prévue au mois d'août ne va pas affecter tous les Français dans les mêmes proportions. Francetv info a listé quelques "trucs" pour réduire la facture, quelle que soit votre consommation d'électricité.

Les tarifs de l\'électricité vont augmenter de 5% en moyenne en France le 1er août 2013.
Les tarifs de l'électricité vont augmenter de 5% en moyenne en France le 1er août 2013. (YORKFOTO / E+ / GETTY IMAGES)

L'augmentation des tarifs d'EDF, jeudi 1er août, est un nouveau coup dur pour le pouvoir d'achat. L'affaire n'est pas nouvelle, mais un arrêté du gouvernement paru mercredi officialise la hausse de 5% en moyenne pour les particuliers en 2013 et confirme la perspective d'une mesure similaire en août 2014.

Le chiffre de 5% correspond toutefois à la hausse hors taxe de l'une des composantes de la facture EDF. Toutes taxes comprises, elle est souvent inférieure. Les consommateurs peuvent aussi se consoler en se souvenant que la Commission de régulation de l'énergie recommandait en janvier une hausse comprise entre 6,8% et 9,6%.

Il existe trois principaux types de contrats en fonction des besoins des consommateurs : 3 kilovoltampères (le plus rare, 6,5% des clients), 6 kVa (le plus fréquent, 56% des consommateurs) et 9 kVa (22% des contrats). Les clients qui possèdent des abonnements de faible puissance, entre 3 kVa et 6 kVa, souffriront moins de la hausse. 

Concrètement, la douloureuse ne va donc pas affecter tous les consommateurs dans la même mesure. Pour pouvoir anticiper cette augmentation, francetv info a imaginé, avec l'aide d'EDF, des ménages correspondant aux cas les plus fréquents parmi les consommateurs.

1Pour une maison familiale de 100 m²

La famille Martin habite une maison de 100 m², se chauffe avec des radiateurs électriques et dispose d'un nombre important d'appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle, four électrique…). Elle a donc souscrit auprès d'EDF un abonnement bleu résidentiel avec l'option heures creuses de puissance 9 kVa, ce qui correspond à des besoins importants en électricité.

La famille Martin payait une centaine d'euros d'électricité par mois et va subir une inflation de 4,4% de sa facture, qui passera à 105 euros. Soit une hausse d'environ 60 euros par an (le prix moyen d'une place pour un match du PSG au Parc des Princes).

Un conseil pour la famille Martin. La famille Martin peut réduire sa facture de différentes manières. Elle peut envisager de diversifier son mode de chauffage, en investissant dans un poêle ou dans une cheminée. Selon le site Planet.fr, un chauffage au bois permet d'économiser 160 euros par an.

2Pour un appartement de 60 m²

Nadia et Nicolas vivent avec leurs deux jeunes enfants dans un appartement de 60 m². Leur logement est équipé d'un chauffage électrique et de quelques appareils électroménagers. Le couple a donc opté pour un abonnement bleu résidentiel avec l'option heures creuses de puissance 6 kVa, le contrat le plus courant pour les particuliers.

Nadia et Nicolas vont constater une augmentation de 3,2% de leur facture EDF, soit deux euros par mois. Leur budget énergie va donc passer de 64 à 66 euros, soit une hausse de 24 euros par an, ce qui correspond approximativement à deux paquets de 24 couches.

Un conseil pour Nadia et Nicolas. Le couple peut économiser quelques euros en adoptant des réflexes simples. Par exemple, le fait d'éteindre certains appareils électriques (télévision, ordinateur) plutôt que les laisser en veille peut faire gagner entre 50 (selon Planet.fr) et 174 euros (selon Eco wizz) par an. Si Nadia et Nicolas sont propriétaires et qu'ils ont un peu d'argent de côté, ils peuvent aussi investir dans une meilleure isolation, en changeant les fenêtres par exemple. Si le couple loue, il peut suggérer au propriétaire de faire un geste sur le loyer en échange des travaux de rénovation.

3Pour un studio de 25 m²

Manuel est étudiant et vient de s'installer dans un studio de 25 m². Son appartement n'est pas très bien isolé, mais dispose d'une chaudière au gaz pour l'eau et le chauffage. A part un réfrigérateur et un ordinateur, Manuel n'a pas vraiment d'appareils électriques. Il bénéficie par conséquent d'un abonnement bleu résidentiel au tarif de base d'une puissance de 3 kVa.

Manuel fait partie des chanceux qui vont observer une diminution de leur facture. Une baisse modeste de 2,6% qui va permettre à cet étudiant de débourser 21 euros par mois au lieu de 21,6 euros, soit une économie annuelle de 7,2 euros.

La bonne nouvelle pour le budget de Manuel s'explique par les choix du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Les nouveaux barèmes publiés au Journal officiel permettent aux clients disposant de contrats de petite puissance d'être faiblement pénalisés, voire de gagner quelques euros grâce à une réduction de leur abonnement EDF.

D'après l'avis de la Commission de régulation de l'énergie, "la très grande majorité" des 17 millions de petits consommateurs subira une augmentation inférieure à 5%. Le ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Philippe Martin, s'y était engagé début juillet, rappelle Le Monde (article payant)

Un conseil pour Manuel. Pour baisser encore un peu sa facture d'électricité, Manuel n'oubliera pas d'éteindre les lumières en sortant d'une pièce et privilégiera les ampoules basse consommation. Il peut aussi débrancher ses chargeurs de téléphone ou d'ordinateur portable une fois la batterie pleine, ou lorsqu'ils ne sont pas reliés à un appareil – même si, selon Slate, l'économie réalisée s'avère minime.