Livret A : les Français ont puisé plus de 6 milliards dans leur épargne en 2014

Le placement vedette des Français est de plus en plus boudé par les Français. En cause : son un taux d'intérêt au plus bas historique.

Les détenteurs d\'un Livret A ont effectué davantage de retraits que de dépôts en décembre 2014, à hauteur de 290 millions d\'euros, selon des données publiées mercredi 21 janvier 2015 par la Caisse des dépôts.
Les détenteurs d'un Livret A ont effectué davantage de retraits que de dépôts en décembre 2014, à hauteur de 290 millions d'euros, selon des données publiées mercredi 21 janvier 2015 par la Caisse des dépôts. (MAXPPP)

Les détenteurs d'un livret A ont effectué davantage de retraits que de dépôts en décembre pour le huitième mois consécutif, à hauteur de 290 millions d'euros, selon des données publiées mercredi 21 janvier par la Caisse des dépôts. En 2014, les retraits d'argent ont dépassé les dépôts de 6,13 milliards d'euros, alors que l'année précédente ce produit d'épargne avait enregistré une collecte nette de plus de 12 milliards d'euros.

Le Livret de développement durable (LDD) a également terminé l'année sur une note négative, mais dans une moindre mesure, avec une décollecte de 20 millions d'euros. Le LDD a en outre retrouvé les faveurs des épargnants en décembre, avec des dépôts supérieurs aux retraits à hauteur de 370 millions d'euros.

"Sur l'ensemble de l'année 2014, les encours LA/LDD diminuent légèrement (-0,6%), la décollecte nette de 6,1 milliards étant en partie compensée par la capitalisation de l'année de plus de 4,1 milliards d'euros", souligne par ailleurs la Caisse. Fin décembre, les sommes déposées sur les deux produits atteignaient 365,1 milliards d'euros.

Le taux du Livret A finalement maintenu à 1%

Avec un taux d'intérêt abaissé de 1,25 à 1% en août l'an dernier, la deuxième partie de l'année a été difficile pour le placement préféré des Français qui ont orienté leur épargne vers des produits plus rémunérateurs comme l'assurance-vie. Avec une inflation nulle fin 2014, le taux d'intérêt aurait encore dû baisser au 1er février si la formule de calcul avait été respectée à la lettre. Mais jeudi 15 janvier, le gouvernement a décidé de le maintenir à 1%, son plus bas niveau historique, en dépit de la recommandation du gouverneur de la Banque de France qui avait proposé de le faire reculer à 0,75%.

En revanche le gouvernement a décidé de baisser le taux du Plan Epargne Logement (PEL), inchangé depuis 2003, de 2,5% à 2% au 1er février, diminuant ainsi un peu l'écart avec le Livret A. Depuis la création du Livret en 1818, sa rémunération n'a jamais été inférieure à 1,0%.