Cet article date de plus de six ans.

Le taux du Livret A maintenu à 1%

Le ministre des Finances, Michel Sapin, l'a annoncé jeudi. Un peu plus tôt, le gouverneur de la Banque de France avait recommandé de l'abaisser à 0,75%.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministère des Finances a annoncé, le 15 janvier 2015, le maintien du taux du Livret A à 1%. (GUILLAUME BAPTISTE / AFP)

Il ne change pas pour l'instant. Le ministère des Finances a annoncé, jeudi 15 janvier, le maintien du taux du Livret A à 1%. "Le gouvernement a décidé de maintenir le taux du Livret A inchangé à 1 %", a indiqué le ministre des Finances, Michel Sapin, dans un communiqué. "Il sera ainsi dérogé à l'application mécanique de la formule de calcul du taux du Livret A, qui aurait, en l'absence de correctif, conduit à un taux du Livret A de seulement 0,25 %." 

Pourtant, un peu plus tôt, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, avait proposé de l'abaisser à 0,75%, évoquant un "coup de pouce très important" par rapport au niveau de l'inflation dans le pays. "Rester à 1% serait totalement irresponsable", avait-il dit sur Europe 1.

L'avis de la Banque de France n'est pas toujours suivi

Pour déterminer le rendement du placement préféré des Français, il existe une formule dépendant du niveau de l'inflation (hors tabac), auquel il faut ajouter un quart de point. Or, la hausse des prix ayant été nulle fin 2014, on obtient un taux théorique de 0,25%.

La décision de modifier le taux revient en premier lieu au gouverneur de la Banque de France. Soit il applique la formule et ce taux théorique entre automatiquement en vigueur. Soit il choisit d'y déroger et, dans ce cas, sa recommandation peut ou non être suivie par le ministre des Finances, qui a le dernier mot.

Il n'est pas rare de voir la formule de calcul ne pas être appliquée à la lettre. A l'été 2014, déjà, la faible inflation aurait dû conduire à une baisse du taux du Livret A à 0,5%. Mais celui-ci avait finalement été ramené de 1,25% à 1% par le gouvernement, tandis que le gouverneur de la Banque de France avait proposé 0,75%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.