Épargne : entre sécurité et rentabilité

Avec 0,5% de rendement, le Livret A a atteint son plus bas niveau historique samedi 1er février. Entre sécurité et rentabilité, France 2 a rencontré deux épargnants.

France 2

Tous les deux épargnent, mais différemment. Guy Rayer, retraité, place de l'argent sur son Livret A depuis plus de soixante ans. Son taux est tombé à 0,5% samedi 1er février. Mais quand il regarde la rentabilité, il se dit qu'il a connu pire lorsque l'inflation était élevée dans les années 1970. "Le Livret A c'est la sécurité, c'est le placement de bon père de famille", estime le retraité.

L'assurance vie plutôt que le Livret A

De son côté, Grégoire Colombet, jeune actif de 26 ans, travaille depuis trois ans dans les nouvelles technologies. Il met un peu d'argent de côté, mais le Livret A ne le séduit plus. "Je privilégie en grande partie des fonds responsables, qui investissent dans l'environnement, dans les entreprises créatrices d'emploi", explique-t-il. Guy Rayer, préfère avoir des liquidités accessibles plutôt que des placements, afin d'aider ponctuellement ses deux grands enfants. Grégoire Colombet, lui, préfère bloquer son argent sur une assurance vie qui lui rapporte 6%. Comme eux, quatre Français sur cinq possèdent une épargne.

Le JT
Les autres sujets du JT
(DENIS CHARLET / AFP)