Cet article date de plus de huit ans.

Découverts bancaires : des prélèvements abusifs pour les associations

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Découverts bancaires : des prélèvements abusifs pour les associations
Découverts bancaires : des prélèvements abusifs pour les associations Découverts bancaires : des prélèvements abusifs pour les associations (France 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Le chiffre donne le vertige : 7,6 milliards d'euros, c'est la somme des comptes dans le rouge en France au premier trimestre 2016, une situation inédite.

Plus un sou en poche à la fin du mois : les Français vivent souvent à découvert et ça leur coûte environ 60 euros par mois. "Je sais que les intérêts peuvent monter très vite, c'est pour cette raison que j'ai économisé pour mettre une réserve sur mon compte à laquelle j'essaye de toucher le moins possible", explique cette jeune femme.

Un Français sur 4 dépasse la limite bancaire autorisée

Prenons l'exemple d'une personne qui le 15 du mois n'a plus d'argent sur son compte. Elle fait des achats pour 300 €, le montant de son découvert autorisé pour la banque. Là, elle paye des intérêts, des agios, 1,23 € au moins. Si elle dépense 300 € supplémentaires, elle est au-delà de son découvert. Les agios seront plus élevés, 1,97 €. En plus, la banque facturera 8 € par intervention. Les associations de consommateurs jugent ce prélèvement abusif. La fédération bancaire française n'a pas souhaité répondre aux questions de France 2. Pourtant, un Français sur quatre avoue dépasser sa limite bancaire autorisée au moins une fois par mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.