40 millions d'euros cherchent héritiers dans les banques suisses

L'Association suisse des banquiers publie une liste de comptes anciens sur lesquels dort de l'argent depuis des décennies. Les ayants droits ont un an pour se manifester. Et certains sont Français...

FRANCE 3

C'est une grande première pour les banques helvétiques. Depuis la mi-décembre, les institutions bancaires se sont lancées dans un grand ménage de leurs coffres. L'Association suisse des banquiers publie sur internet une liste de 2 600 comptes sur lesquels dort de l'argent depuis longtemps. Ils appartenaient à des propriétaires aujourd'hui décédés, et leurs héritiers potentiels ne se sont pas fait connaître. Sur ces comptes inactifs depuis des décennies, il y en a pour 40 millions d'euros.

De potentiels héritiers français

"Sur la liste des comptes en déshérence, on trouve des titulaires suisses, mais aussi français, américains ou encore brésiliens. Certains d'entre eux sont mêmes nés au XIXe siècle. C'est le cas d'une certaine Elisabeth Binggeli, une Parisienne née en 1849", rapporte Ariane Combes-Savary, journaliste de France 3.

Retrouver les ayants droits s'avère difficile, d'autant que certains comptes n'ont pas de noms associés. En passant par internet, l'Association suisse des banquiers espère avoir plus de réussite. Les ayants droits ont un an pour se manifester, sans quoi les avoirs seront transférés à la confédération. De nombreux héritiers potentiels se sont déjà manifestés, mais disent-ils la vérité ? Mystère, car la Suisse garde son culte du secret...

Le JT
Les autres sujets du JT
Un logo de la banque HSBC à Paris, le 24 mars 2010.
Un logo de la banque HSBC à Paris, le 24 mars 2010. (LOIC VENANCE / AFP)