Cet article date de plus de six ans.

Vidéo L’Égypte prête à acheter des avions Rafale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Enfin, la France va peut-être réussir à vendre son avion Rafale à l'étranger. L’Égypte serait sur le point d'en acquérir 24, pour cinq milliards d'euros. David Boéri décrypte la transaction.

Un tout premier succès depuis 2004 pour la France ? Les négociations avec l’Égypte seraient sur le point d'aboutir dans les jours à venir quant à une vente de Rafale, l'avion de chasse de Dassault. Le contrat pourrait rapporter cinq milliards d'euros pour 24 avions.

"Dans les années 1980, Dassault avait refusé de construire, avec les Allemands et les Britanniques, l'Eurofighter, un chasseur européen. (...) Depuis cette décision, Dassault n'a eu qu'un seul client : l'armée française", rappelle David Boéri. Selon les dernières estimations, la France a donc payé seule une facture de 46 milliards d'euros en 40 ans.

Une bonne nouvelle, mais...

"Cette vente est donc une bonne nouvelle, surtout pour l’État", poursuit le journaliste de France 3, dans la mesure où un contrat stipule qu'en l'absence de vente à l'étranger, la France doit acheter au moins 11 Rafale par an.

Si l’Égypte "a besoin de renforcer et de moderniser son armée", elle "n'en a pas vraiment les moyens", rapporte David Boéri. Du coup, "ce sera une vente à crédit, garantie par l’État français". Et en cas de manquement de la part de l’Égypte, les contribuables devront régler la facture.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.