VIDEO. Florian Philippot : "la loi Macron devrait s’appeler la loi Bruxelles"

Florian Philippot, vice-président du Front National et député européen, commente les propositions de la loi Macron.

FRANCE 3

"On voit bien que c’est toujours la même logique, c’est une logique de détricotage social, libéralisation, dérèglementation, privatisation. La loi Macron devrait s’appeler la loi Bruxelles. Monsieur Macron n'est, comme ses prédécesseurs, qu’un pion de Bruxelles", estime Florian Philippot, vice président du Front national, sur le plateau du Grand soir 3 mercredi 10 décembre. "Il s’évertue en bon petit soldat de l’Européisme à faire ce qu’on lui demande de faire pour adapter la France à la mondialisation sauvage, sauf que ça ne produit pas de résultats", ajoute-t-il.

"Je n’ai pas très envie que la France soit un grand musée pour touristes chinois ou américains"

"Martine Aubry se positionne vis-à-vis de 2017, dans un trou et un petit jeu politicien", analyse Florian Philippot. "Si on est cohérent, on doit aller jusqu’au bout du raisonnement et remettre en cause l’Union européenne."

Si la loi sur le travail le dimanche passe, "les communes frontistes appliqueront la loi. Mais nous changerions radicalement de voie si nous arrivions au pouvoir national. Et cela devient urgent", déclare Florian Philippot. En France, les touristes dépensent moins qu’ailleurs. 1 514 euros aux Etats-Unis, 1 007 euros en Allemagne, 998 euros en Angleterre et seulement 520 euros en France. "Je n’ai pas très envie que la France soit un grand musée pour touristes chinois ou américains. Il faut relancer l’industrie", propose Florian Philippot. "Le travail le dimanche c’est un acquis, je ne suis pas pour le retour au 19ème siècle", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Florian Philippot, vice-président du Front national, le 16 mai 2014 dans la cour de l\'Elysée (Paris).
Florian Philippot, vice-président du Front national, le 16 mai 2014 dans la cour de l'Elysée (Paris). (MAXPPP)