Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Budget 2013 : "L'essentiel des risques est sur les recettes", selon Didier Migaud

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Les finances publiques doivent être revues à la baisse, selon le dernier rapport de la Cour des comptes qui préconise des mesures d'urgence pour contenir le déficit pubic. Le président de l'institution Didier Migaud, invité du Grand Soir 3 du jeudi 27 juin, rappelle que la principale menace sur le budget 2013 est liée aux recettes.

Invité du Grand Soir 3 du jeudi 27 juin, le président de la Cour des comptes Didier Migaud a réaffirmé que "l'essentiel des risques est sur les recettes" concernant le budget de l'année 2013. Explications : "les hypothèses de recettes ont été calculées trop positivement" et "la croissance risque de ne pas être celle qu'a prévue le gouvernement". Le magistrat rappelle qu'au lieu d'avoir une croissance à +0,1%, elle pourrait être à - 0,1%.

"Pour le moment, poursuit Didier Migaud, l'essentiel du chemin s'est fait par des augmentations d'impôts". Selon lui, il faut "désormais s'atteler à une action sur la dépense".  "L'Europe a accepté de desserrer le calendrier. Mais pour atteindre les objectifs de 2015, il ne faut pas relâcher (l')effort. Il faut le faire porter aujourd'hui quasi exclusivement sur la dépense, a-t-il ajouté. D'autant que des marges de manoeuvre existent. "Lorsque nous regardons la situation française, nous voyons un haut niveau de dépenses publiques - 56,6% - de la richesse nationale". La France occupe la deuxième place en la matière au sein des pays de l'OCDE. "En revanche, lorsque nous (...) évaluons la qualité de l'action publique, nous voyons que la France est très loin, malheureusement, de la première place".

Selon le président de la Cour des comptes, la France doit respecter ses engagements pour préserver sa crédibilité,

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.