Une grève de cinqs jours a démarré lundi à minuit au sein du personnel navigant de British Airways

Il s'agit de la 1re d'une série de trois périodes de 5 jours de grève espacées d'une journée, qui doivent s'étaler jusqu'à début juin.BA a indiqué qu'elle effectuait tous les vols habituels au départ des aéroports de Londres-Gatwick et Londres-City. En ce qui concerne les longs-courriers etles moyens courriers, les vols seront assurés à 60% et 50%.

Grèvistes du syndicat Unite à l\'aéroport d\'Heathrow (Londres), le 24/05/10
Grèvistes du syndicat Unite à l'aéroport d'Heathrow (Londres), le 24/05/10 (AFP/Adrien Dennis)

Il s'agit de la 1re d'une série de trois périodes de 5 jours de grève espacées d'une journée, qui doivent s'étaler jusqu'à début juin.

BA a indiqué qu'elle effectuait tous les vols habituels au départ des aéroports de Londres-Gatwick et Londres-City. En ce qui concerne les longs-courriers etles moyens courriers, les vols seront assurés à 60% et 50%.

"Nous transporterons plus de 60.000 passagers à travers le monde chaque jour entre le 24 et le 28 mai", durant l'arrêt de travail décrété par Unite, a précisé la compagnie.

La grève survient après l'échec d'ultimes négociations entre la direction brtannique et le syndicat Unite, à l'origine de cet arrêt de travail. Alors que le mouvement de grève portait à l'origine sur des suppressions d'emplois et d'autres mesures d'austérité afin de réduire les pertes record de la compagnie, la protestation a débordé sur la volonté de la direction de supprimer le droit à des voyages quasi-gratuits aux membres du syndicat.

Il s'agit en fait d'une mesure punitive prise par la direction lors du premier mouvement de grève au mois de mars.

BA a accusé la Bassa, section de Unite représentant le personnel navigant, de bloquer tout compromis, et a assuré qu'elle était pourtant prête à remettre en vigueur les voyages à prix réduit, une fois que les conditions de travail du personnel navigant auraient été modifiées.

Le gouvernement conservateur/libéral-démocrate, qui a pris les rênes du pouvoir il y a deux semaines, a pressé les deux parties de résoudre ce conflit pour le bien de la compagnie et de ses passagers.

.