Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Pièces à conviction. La Cour des comptes pointe le dérapage du coût du Lyon-Turin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Pièces à conviction.La cour des comptes point un dérapage des coûts pour le Lyon-Turin
Pièces à conviction. Dominique Dord, Extrait 5 Pièces à conviction.La cour des comptes point un dérapage des coûts pour le Lyon-Turin
Article rédigé par Valerie Kowal
France Télévisions

Dominique Dord, député Les Républicains de la Savoie, a d'abord été un fervent partisan du tunnel Lyon-Turin. Mais il y a trois ans, il a changé d'avis après la lecture d'un rapport de la Cour des comptes sur le dérapage financier du projet. Extrait de "Pièces à conviction" diffusé le 4 novembre à 23h25.

"Ce rapport est accablant", explique Dominique Dord, député Les Républicains de la première circonscription de la Savoie et maire d'Aix-les-Bains. "La Cour des comptes tire un constat réaliste et voit un dérapage absolu. Elle tire la sonnette d'alarme en disant qu'il y a un coût qui dérape et que la rentabilité n'est pas évidente", assure le député à "Pièces à conviction".

"Un projet peut-être inutile"

Il est vrai que dans son rapport, la Cour des comptes pointe le dérapage inquiétant du coût du projet de tunnel Lyon-Turin. En 2002, le projet était chiffré à 12 milliards d'euros, puis l'addition est montée à 20 milliards, et 24, pour finalement dépasser les 26 milliards aujourd'hui. Et la facture pourrait être encore plus salée.

"Ce sera plus de 30 milliards d'euros à la sortie", assure Dominique Dord. Selon lui, aucun grand ouvrage en France n'a jamais respecté des prévisions financières établies plusieurs années avant sa réalisation. Il conclut : "On n'a plus un sou nulle part [...] et le projet est peut-être inutile."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.