Cet article date de plus de trois ans.

Transports : un bras de fer entre le gouvernement et la région Île-de-France

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Transports : un bras de fer entre le gouvernement et la région Île-de-France
Transports : un bras de fer entre le gouvernement et la région Île-de-France Transports : un bras de fer entre le gouvernement et la région Île-de-France (France 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
France 2

Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et la région Île-de-France autour des pertes accumulées par les transports franciliens en raison de la crise sanitaire. Faute de trésorerie, Valérie Pécresse annonce ne plus vouloir payer la RATP et la SCNF jusqu'à l'équilibre des comptes. Sur le court-terme, les usagers ne devraient toutefois pas subir les conséquences de cette décision d'après la journaliste Maeva Damoy. 

"Les trains et les métros ne vont pas s'arrêter de circuler pour le moment. La RATP précise que sa trésorerie est sécurisée et son offre de transport maintenue pour juillet. Pour les mois suivants, aucune réponse pour l'instant. Île-de-France Mobilité verse 400 millions d'euros chaque mois aux différents acteurs des transports. Une somme qui sert à trois choses : faire circuler les trains, rémunérer les agents mais également financer les travaux en cours ou à venir"indique Maeva Damoy, en direct du siège de la région Île-de-France. 

Une concertation dans les prochains jours

"En conférence de presse, Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, s'est montrée determinée : il faut combler ces 2,6 milliards d'euros manquants suite à la crise. Mais le gouvernement répond qu'il a déjà versé 425 millions et qu'une concertation se tiendra dans les prochains jours avec les différents acteurs pour tenter de trouver une solution. D'ici là, le bras de fer continue"conclut la journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.