Transports : fin de l'intervention en gare de Lille Europe, évacuée en raison d'une fausse alerte terroriste dans un TGV

Le trafic a repris dans la gare lilloise, après une interruption pendant quelques heures. Le Raid a procédé à des contrôles d'identité wagon par wagon, alors qu'une équipe de déminage est intervenue. Deux personnes ont été interpellées.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La gare de Lille Europe (Nord), le 15 janvier 2022. (J-F ROLLINGER / ONLY FRANCE / AFP)

La gare a été à l'arrêt durant un peu plus de deux heures. Peu après 9h45, mercredi 19 juillet, une opération de police a été menée dans un TGV arrivé dans la gare de Lille Europe, a confirmé la préfecture du Nord à franceinfo. Le secteur, qui comprend des commerces, a été totalement verrouillé par des cordons de sécurité, avant que la police ne mette fin à cette intervention, un peu avant midi.

Contactée par franceinfo, la préfecture du Nord a confirmé une "opération des services de police concernant une levée de doute à la gare de Lille Europe". De son côté, la SNCF ajoute que la gare Lille Flandres, autre terminal du centre-ville lillois, a, elle aussi, été brièvement évacuée avant d'être réouverte. "Une partie du trafic [ferroviaire] est reportée sur cette gare", précise le groupe à franceinfo.

Plusieurs lignes de bus circulant dans le secteur restent déviées. La station de métro Lille-Europe est "de nouveau desservie par le métro et le tramway", a déclaré sur Twitter le gestionnaire du réseau Ilévia. De son côté, la SNCF confirme à franceinfo une réouverture de la gare et une reprise progressive du trafic.

Deux personnes interpellées

L'opération a été déclenchée après le signalement d'un risque terroriste lié à individu menaçant à bord de ce TGV Paris-Lille, a appris France Télévisions de sources policières. Le Raid a procédé à des contrôles d'identité wagon par wagon, alors qu'une équipe de déminage est intervenue, selon ces mêmes sources.

La préfecture du Nord a ensuite déclaré que deux personnes ont été interpellées, à l'issue de l'évacuation de la gare. Un homme a été arrêté par le Raid, soupçonné d'avoir lancé une fausse alerte attentat. L'autre personne interpellée est une femme, présente à ses côtés dans ce train Paris-Lille, "vraisemblablement sa compagne", selon la sous-préfète de Roubaix. Lors d'un point-presse, cette dernière a précisé que les motivations de l'homme arrêté ne sont, pour l'heure, pas connues. France Bleu Nord affirme que le couple "a fait croire à cette menace terroriste par peur de louper son train"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.