Vacances : indémodable, le camping-car ne prend pas une ride

Les immatriculations de camping-cars ont augmenté de près de 13% l'an dernier. Idéal pour les familles, le camping-car est un peu comme une résidence secondaire itinérante.

FRANCE 2

Dans cette famille, il y a Séverine et Benoît, Jade et Chloé, et le petit dernier : Norbert, le nom donné à leur camping-car. Ils en rêvaient depuis longtemps et l'ont acheté il y a trois mois, juste avant les vacances. En plus d'être pratique, ce camping-car acheté d'occasion rentrait dans leur budget : 6 800 €. En quelques mois, c'est la 12e fois qu'ils sillonnent les routes de France à son bord. Après une escale dans un parc zoologique en Auvergne, direction la maison des grands-parents, dans l'Yonne. Après le ravitaillement, c'est l'heure du départ. Grâce à ce mode de déplacement, la famille a réussi à faire des économies. Une liberté appréciée, avec quand même quelques contraintes, notamment au niveau du stationnement. Pour les enfants, voyager en camping-car est une façon de découvrir la France autrement.

Certains modèles grimpent jusqu'à 300 000 euros

Cinquante ans en arrière, le camping-car était déjà synonyme d'aventure, de simplicité et de convivialité. Dans les années 1980, il est devenu un mode de déplacement presque ordinaire et plutôt sophistiqué. À l'époque, il est présenté comme un appartement de luxe, avec son salon, sa cuisine et même sa salle de bain. Aujourd'hui, les concessionnaires proposent des sièges tout en cuir, des banquettes amovibles, un lit XXL ou encore une tablette qui gère à distance les besoins du véhicule. Certains modèles grimpent jusqu'à 300 000 euros. Le succès est tel que les ventes ne cessent de progresser : +10% chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Camping Car
Camping Car (FRANCE 2)