Tempête Gabriel : le point sur les perturbations attendues ou en cours

Météo France a placé 43 départements en vigilance orange, soit en raison de la neige, soit en raison du vent, alors que s'annonce la tempête Gabriel sur l'Hexagone. Le point sur les perturbations dans les transports, région par région.

L\'autoroute A15 embouteillée après des chutes de neige le 6 février 2018.
L'autoroute A15 embouteillée après des chutes de neige le 6 février 2018. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

En raison de la tempête Gabriel, 43 départements au total sont placés en vigilance orange, soit en raison de la neige, soit en raison du vent. Dans le détail, 34 départements sont en vigilance orange à la neige et au verglas, du nord à l'Aveyron, en passant par l'Ile-de-France et la Normandie. Sur le littoral atlantique, neuf départements sont placés en vigilance orange au vent violent. La tempête provoque des perturbations dans les transports que franceinfo vous détaille, région par région.

Ile-de-France

Tous les départements de la région sont placés en vigilance neige-verglas. 10 à 15 centimètres de neige sont attendus en région parisienne. 

Une vingtaine de vols seront annulés mardi après 20 heures à l'aéroport d'Orly, mais celui de Roissy ne sera pas affecté, a annoncé la direction générale de l'aviation civile.

La circulation des poids lourds de plus de 7,5 t est interdite dès 19h mardi sur tout le réseau francilien.

La RN 118 est fermée à toute circulation depuis 15 heures. Elle ne devrait pas rouvrir avant le milieu voire la fin de matinée de ce mercredi, annonce la préfecture de police de Paris dans un communiqué. Cette décision est contestée par le maire LR de Vélizy-Villacoublay (Yvelines),  Pascal Thévenot, qui aurait souhaité une fermeture plus tardive, vers 22h mardi soir, afin de permettre aux Franciliens de rentrer chez eux. "On aurait pu maintenir une voie sur la N118 jusqu'à 22h, comme cela avait été prévu au départ. Le premier flocon est attendu vers 18h", s'est insurgé l'élu sur franceinfo. "On a été prévenus deux heures avant, ce qui m'a permis de donner l'alerte à tous les salariés - il y a environ 50 000 salariés sur Vélizy - pour que les gens puissent rentrer chez eux. Cela a été fait dans l'urgence. Mais désormais, tous ceux qui viennent du sud de l'Essonne pour retrouver les Hauts-de-Seine ou Paris vont se retrouver bloqués sur ma commune."

Dans le Val-d'Oise, l'Essonne, la Seine-et-Marne et les Yvelines, les transports scolaires sont suspendus mercredi 30 janvier. 

Hauts-de-France

Les transports scolaires sont suspendus pour toute la journée de mercredi sur l'ensemble des départements : Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme. La Sanef, qui gère le réseau autoroutier, conseille aux automobilistes d'anticiper les déplacements et les retours du travail avant 18 heures mardi. 

Normandie

La Seine-Maritime, l'Eure et l'Orne sont placés en vigilance orange neige et verglas.
En Seine-Maritime, la circulation des transports scolaires est interdite pour la journée du mercredi 30 janvier, annonce la préfecture. Selon Météo France, le trafic sur les axes routiers pourrait être dangereux compte tenu de la possible présence de neige et de vents violents rendant les axes glissants. La circulation des poids lourds est également réglementée : Interdiction de manœuvres de dépassement et limitation de vitesse à 80km/h.

Pays-de-la-Loire

La Loire-Atlantique, la Vendée sont placés en alerte orange au vent violent. La Sarthe et la Mayenne sont placées en vigilance orange neige-verglas.

En Vendée, la préfecture a demandé la mise en place de retours anticipés concernant les transports scolaires. Pour les élèves concernés, les retours de 17 heures se feront à 14 heures, les retours de 18h seront effectués à 15 heures ou 15h30 selon les secteurs, et les retours de 16h30 se feront à l'heure habituelle. Si les vents venaient à dépasser 120 kilomètres/heures, le passage du Gois et le pont de Noirmoutier seraient alors fermés à la circulation, prévenait mardi matin le conseil départemental de Vendée.

>> Suivez en direct la situation dans les Pays-de-la-Loire

Nouvelle-Aquitaine

Le passage de la tempête Gabriel sur la Gironde a sérieusement perturbé le trafic des trains mardi en soirée au départ et à destination de la gare Saint-Jean de Bordeaux, rapporte France Bleu Gironde. Tous les trains en direction du sud de la Nouvelle-Aquitaine ont été supprimés au départ de la gare de Bordeaux par mesure de précaution a indiqué la direction régionale. Même chose dans l'autre sens, le dernier train étant arrivé à Hendaye à 19h26.

Certains TGV ont accusé des retards. Ceux qui partaient de Hendaye et de Toulouse ont même vu leurs liaisons vers Bordeaux supprimées. Une reconnaissance des voies sera effectuée au petit matin avant la reprise du trafic.

Des perturbations touchent également la gare Montparnasse à Paris, où arrivent et partent les trains vers l'ouest du pays. Les trains en provenance de La Rochelle ont même 3 heures de retard et celui devant arriver à 22h34 a été supprimé. Les trains en provenance de Nantes, Bordeaux, Quimper ont entre 5 mn et 40 mn de retard à l'arrivée.

Dans le Massif central, la circulation risque d'être très difficile, notamment sur l'A89 et l'A75, en raison d'une couche de 10 cm au-dessus de 500 m sur la Haute-Corrèze, et du Ségala à l'Aubrac. 

En Gironde, la préfecture conseille de limiter ses déplacements, et de ne pas se promener en forêt ou sur le littoral.

Dans les Pyrénées-Atlantiques toutes les routes sont limitées à 80 km/h depuis 16h, annonce France Bleu Pays Basque. Cette mesure concerne les autoroutes (A63/A64/A65) et le réseau routier national (RN134), les poids lourds de plus de 7,5 t ont une interdiction de dépasser à partir de 16h également. 

Grand Est

Les Ardennes, la Marne, l'Aube et la Meuse sont placés en vigilance orange neige-verglas. Dans la Marne, aucun transport scolaire ne sera effectué et le réseau interurbain de voyageurs ne sera pas assuré pour l’ensemble du département mercredi, annonce la préfecture. Il n'y aura pas de transport scolaire non plus dans la Meuse. La préfecture de Meurthe-et-Moselle a également pris un arrêté interdisant les transports scolaires dans une grande partie du département, à l'exception des communes desservies par la société Transdev.

Bourgogne-Franche-Comté

Dans la Nièvre, la Côte-d'Or et la Saône-et-Loire, les transports scolaires sont  interdits mercredi par la préfecture.

Bretagne

Dans le Morbihan, certaines liaisons maritimes proposées par la Compagnie Océane sont annulées. C'est le cas de la liaison Lorient-Groix et de celle reliant Le Palais à Quiberon.

Dans le Finistère, la préfecture, pour garantir la sécurité des usagers de la route, a abaissé la vitesse de circulation sur le pont de l’Iroise à Brest à 70 km/h à compter de 16h jusqu’à mercredi en début de matinée.

Occitanie

En Ariège et les Pyrénées-Orientales, les conditions de conduite sont dégradées sur les routes nationales des départements. Pour tous les véhicules le col du Puymorens (Pyrénées-Orientales) est fermé à la circulation entre La Croisade et La Vignole. La circulation entre les départements de l'Ariège et des Pyrénées-Orientales s'effectue par le tunnel du Puymorens à péage.

Centre-Val-de-Loire

Dans le Loiret, les transports scolaires sont interdits mercredi par la préfecture.