Péages urbains : un système qui ravit les villes italiennes

Plusieurs villes italiennes ont opté depuis le début des années 2000 pour des zones à trafic limité, avec un bilan très positif.

FRANCE 2

Des péages urbains, il en existe déjà beaucoup en Europe. Londres (Royaume-Uni), Stockholm (Suède), Milan, Rome ou encore Palerme (Italie) ont opté pour cette solution, pour un bilan souvent positif. "C'est un bilan très positif, à tel point que toutes les grandes villes italiennes sont équipées de ZTL, des Zones à trafic limité. C'est le cas de Palerme, 600 000 habitants, mais aussi de Rome", rappelle Alban Mikoczy, envoyé spécial de France 2 à Palerme.

Moins de trafic et moins de pollution

"Rome a été la première à se lancer dans l'expérimentation au début des années 2000. Entre 2006 et maintenant, la circulation a baissé de 30 à 35% dans le centre-ville. Et c'est un résultat qui se mesure aussi en terme de pollution. La pollution de l'air est moins importante. Du moins celle liée à la circulation. C'est un bilan très positif que tirent les autorités italiennes, à tel point que chaque village a sa ZTL", détaille-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des camions dans un bouchon sur l\'autoroute A10 près de Tours (Indre-et-Loire), le 1er mars 2018.
Des camions dans un bouchon sur l'autoroute A10 près de Tours (Indre-et-Loire), le 1er mars 2018. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)