Neige : après le passage de Gabriel, le point sur les perturbations et restrictions de circulation

Seul l'Aveyron reste en alerte orange neige-verglas. Le point sur la circulation et les perturbations région par région.

Un arrêt de bus à Lille, le 30 janvier 2019.
Un arrêt de bus à Lille, le 30 janvier 2019. (ERIC TURPIN / RADIO FRANCE)

Météo France annonce la fin de la vigilance orange neige-verglas pour la Meuse. Il n'y a plus que l'Aveyon qui reste en alerte orange, pour neige-verglas. Plus tôt, l'alerte avait été levée pour l'Aisne, les Ardennes, la Haute-Marne et le Nord. C'était déjà le cas mercredi matin pour l'Aube, la Côte-d'Or, la Marne, la Nièvre, l'Oise, le Pas-de-Calais, la Saône-et-Loire, la Somme et l'Yonne. "La dépression Gabriel quitte le pays et atteint l'Allemagne", indique Météo France dans son bulletin.

>> Suivez notre direct sur les conséquences de la tempête Gabriel

23 000 foyers étaient toujours privés d'électricité à 12h30 dans plusieurs régions de France, contre 41 000 à 8h30, après le passage de la tempête Gabriel, indique Enedis, le gestionnaire du réseau. "Plus de 1 000 salariés" d'Enedis et d'entreprises partenaires sont mobilisés sur le terrain afin de rétablir le courant "dans les plus brefs délais". Un prochain point sera communiqué à 18h30, précise encore Enedis.

Voici les autres principales perturbations recensées par France Bleu, les préfectures, Météo France et le PC mobilité de Radio France.

Auvergne-Rhône-Alpes

Les transports scolaires sont également suspendus dans le Puy-de-Dôme, l'Allier et le Cantal, rapporte France Bleu Pays d'Auvergne. Dans le Cantal, les équipements spéciaux sont d'ailleurs obligatoires pour pouvoir circuler, sauf sur l'autoroute A75. Dans le Puy-de-Dôme, les poids lourds n'ont pas le droit de circuler sur l'A89, en direction de la Corrèze à l'Ouest et en direction de la Loire à l'Est.

Bourgogne-Franche-Comté

Pas de transports scolaires dans la Nièvre, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et dans l'Yonne.

Bretagne

D'importantes rafales de vent ont été enregistrées dans la région, notamment avec une pointe à 133 km/h à Ouessant. Les pompiers sont intervenus plus d'une quarantaine de fois dans le Finistère, en raison d'inondations localisées. Ce matin, c'est le verglas qui risque de faire son apparition, selon France Bleu Breizh Izel. Les saleuses sont en action. Il y a eu également un peu de neige à Morlaix (Finistère) et à Dinan (Côtes-d'Armor).

Centre-Val-de-Loire

Des rafales allant jusqu'à 99 km/h ont été enregistrées mardi soir à Limoges (Haute-Vienne) et des chutes d'arbres ont été constatées dans différents secteurs de la région. Dans le Berry, 1 700 foyers sont privés de courant matin, principalement dans le Cher (1 400) et dans une moins mesure dans l'Indre (300 clients concernés), selon France Bleu Berry. Des rafales jusqu'à 109 km/h ont été enregistrées à Châteauroux et les routes secondaires peuvent être glissantes par endroits, en raison du verglas. Les saleuses sont en action sur le réseau principal.

Grand Est

Les transports scolaires et interurbains sont suspendus dans la Marne, les Ardennes et la Meuse. La préfecture de Meurthe-et-Moselle a également pris un arrêté interdisant les transports scolaires dans une grande partie du département, à l'exception des communes desservies par la société Transdev.

Hauts-de-France

Plus de 10 000 foyers étaient privés d'électricité mercredi matin dans les trois départements picards, l'Aisne, l'Oise et la Somme, particulièrement touchés. Ces trois départements sont toujours en vigilance orange à la neige et au verglas. Selon France Bleu Picardie, les pompiers sont intervenus une vingtaine de fois dans la nuit et quelques foyers sont privés d'électricité, surtout dans l'ouest de la Somme.

Il est tombé entre 10 et 15 cm de neige sur l'ouest de la Somme et une grande partie de l'Oise cette nuit, selon Météo France. Il est tombé jusqu'à 10 cm de neige par endroits dans le Nord-Pas-de-Calais, indique France Bleu Nord.

Les transports scolaires sont suspendus pour toute la journée sur l'ensemble des départements des Hauts-de-France. La circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes a repris en fin de matinée sur toutes les routes et autoroutes de la région. Dans l'Aisne, elle restait interdite sur le réseau national (RN2 et RN31) et départemental.

En Picardie, trois lignes de TER ont été complètement coupées à cause des chutes d'arbres sur les voies, selon la SNCF. Les TGV, qui roulaient au ralenti entre Paris, Lille et Calais, avaient jusqu'à 1h15 de retard.

A Amiens et Lille, aucun bus ne circule mercredi matin. A l'aéroport de Lille-Lesquin, les vols ont été retardés, le temps de dégager les pistes, et la distribution des journaux nationaux a été perturbée

Ile-de-France

Il est tombé jusqu'à 4 cm de neige dans le centre de Paris mais les rues étaient praticables, mercredi matin. C'est plus compliqué sur certaines départementales et nationales de la région Ile-de-France, qui n'étaient pas toujours déneigées. Météo France a relevé 10 cm à Toussus-le-Noble dans les Yvelines.

Dans l'Essonne, la N118, qui relie Les Ulis au Sud-Ouest de Paris, où 2 000 personnes s'étaient retrouvées bloquées par la neige en février 2017, est restée fermée depuis 15 heures mardi. Elle n'a été rouverte à la mi-journée que dans le sens vers Paris. L'autre sens est en train d'être traité, pour une réouverture en début d'après-midi.

Dans les Yvelines, 910 poids lourds ont été "stockés" sur les routes du département. Une douzaine d'automobilistes se sont retrouvés bloqués dans la nuit de mardi à mercredi dans le Val-d'Oise. Ils ont été pris en charge et ont pu dormir au chaud. Les transports scolaires sont suspendus dans tous les départements de la grande couronne : les Yvelines, l'Essonne, la Seine-et-Marne et le Val-d'Oise. La préfecture de Seine-et-Marne met en garde contre "un regel généralisé sur l'Ile-de-France" prévu dans la nuit de mercredi à jeudi. Les transports scolaires, qui sont suspendus aujourd'hui en Seine-et-Marne, pourraient l'être de nouveau demain. 

Dans la partie Est de l'Ile-de-France, les routes ne sont pas complètement dégagées. Sur la Francilienne, les poids lourds, qui sont stockés, créent de gros ralentissements. Ceux-ci devaient être autorisés à reprendre la route en fin de matinée. La circulation sur l'ensemble des réseaux structurants (autoroutes, routes nationales) est globalement possible mais elle reste délicate voire difficile sur le réseau secondaire, notamment sur la N2 et la N3. De nombreuses chutes d'arbres ont été observées en début de matinée.

Après de nombreuses perturbations liées à la neige tôt dans la matinée, la RATP annonce un retour à un trafic "quasi normal" de ses bus à Paris et en Ile-de-France. Le trafic est normal pour le métro, les lignes A et B du RER et pour les trams. C'est plus compliqué pour les Transilien et les lignes C, D et E du RER. Des arbres sont tombés sur les voies et il y a aussi des pannes d'électricité. France Bleu Normandie signale par ailleurs qu'il n'y a aucun train mercredi matin entre Mantes-la-Jolie (Yvelines) et Evreux (Eure), en raison d'arbres tombés sur les voies.

La préfecture de Seine-et-Marne indique qu'au plus fort de la nuit, 40 000 foyers ont été privés d'électricité dans le département. A 10 heures, 4 800 clients restaient concernés. 2 300 foyers sont privés d'électricité dans les Yvelines. Les secours ont par ailleurs effectué 71 interventions durant la nuit.

Normandie

Il est tombé jusqu'à 10 cm de neige dans la nuit de mardi à mercredi dans l'est de la Seine-Maritime, rapporte France Bleu Normandie. Résultat : la circulation est très délicate sur le réseau secondaire de ce département mais aussi dans l'Eure.

Les transports scolaires restent suspendus mais la circulation des poids lourds en Seine-Maritime a été levée dans l'Eure et en Seine-Maritime. Le passage de la tempête Gabriel a également entraîné des coupures de courant dans ces deux départements : 2 500 foyers sont privés d'électricité mercredi matin.

Nouvelle-Aquitaine

En Gironde, pas de neige mais des perturbations liées au vent. 3 000 foyers étaient ainsi privés de courant mardi soir, selon France Bleu Gironde. En Charente-Maritime, 2 000 foyers sont encore privés d'électricité contre 5 000 mardi soir. On en compte 500 dans les Landes, où les rafales de vent ont atteint jusqu'à 110 km/h.

A 8 heures, mercredi, Enedis précisait que moins de 5 000 clients étaient privés d'électricité en Limousin : 1 300 en Haute-Vienne, 1 200 en Corrèze et 2 500 dans la Creuse.

Cette nuit, les vents ont dépassé les 100 km/h dans le Limousin selon Météo France. Ces derniers ont provoqué des chutes d'arbres et de branches qui ont endommagé le réseau électrique par endroit. Les branches, les arbres voire les poteaux électriques tombés sur les routes ont également entraîné des difficultés de circulation

Plusieurs liaisons de bacs sur l'estuaire de la Gironde ont été interrompues, des vols annulés à l'aéroport de Biarritz (Pyrénées-Atlantique). La circulation des poids-lourds de plus de 7,5 tonnes a été suspendue sur la RN134 entre Bedous et les forges d'Abel le temps de mener des opérations de déneigement.

Le trafic des trains a par ailleurs été fortement perturbé dès mardi soir. Toutes les lignes ont été concernées : les TGV entre Bordeaux et Paris, les grandes lignes vers Hendaye, ainsi que les TER. La circulation reprend progressivement mercredi matin, selon France Bleu.

Occitanie

Des automobilistes piégés par une véritable tempête de neige ont dû être secourus dans la nuit de mardi à mercredi sur le plateau de l'Aubrac, dans l'Aveyron, rapporte France Bleu Occitanie. Trois voitures et deux poids lourds se sont ainsi retrouvés coincés dans des congères, entre Laguiole et Argences-en-Aubrac. Les gendarmes et les pompiers sont intervenus entre minuit et 2h du matin pour extraire leurs occupants. Ces derniers ont été hébergés pour la nuit dans des hôtels de Laguiole.

Il est tombé beaucoup de neige sur le sud du département de l'Aveyron, notamment à Millau. La circulation des poids lourds reste interdite mercredi matin sur l'A75. Les transports scolaire sont suspendus et la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sans équipements spéciaux interdite jusqu'à 21 heures sur l'ensemble du département.

Pays de la Loire

Le pont de Noirmoutier (Vendée) a été interdit à la circulation. Nantes (Loire Atlantique) a fermé tous ses parcs et jardins publics.

En Mayenne, les transports scolaires sont suspendus dans le nord du département.