Hérault : 24 heures de pagaille

2 000 ont dû dormir dans leur véhicule sur l'autoroute A9 dans la nuit du 28 février au 1er mars. 2 000 autres ont abandonné leur véhicule pour se réfugier dans des hébergements d'urgence.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Depuis la levée du jour ce 1er mars, l'autoroute A9 est encore hostile à quiconque ose l'emprunter. Entre la neige et les accidents, de nombreux automobilistes s'y retrouvent coincés à l'heure d'aller travailler. Même les chasse-neige n'avancent pas plus vite, bloqués eux aussi. Quelques heures plus tôt, des centaines de personnes ont été contraintes de passer la nuit dans leur voiture.

2 000 personnes secourues sur les routes du département

La préfecture de l'Hérault a ouvert dans la nuit 35 points d'accueil pour héberger les voyageurs. Après avoir abandonné leur voiture, les automobilistes sont heureux de retrouver un peu de réconfort. En tout, 2 000 personnes ont été secourues sur les routes du département depuis hier. Ce soir, la circulation n'a pas encore retrouvé sa fluidité habituelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'autoroute A9, près de Montpellier (Hérault), après les chutes de neige, le 28 février 2018. 
L'autoroute A9, près de Montpellier (Hérault), après les chutes de neige, le 28 février 2018.  (PASCAL GUYOT / AFP)