Pas de retour à la normale en gare Saint-Lazare avant jeudi matin

La circulation est très perturbée sur le RER A ainsi que sur les lignes J et L du Transilien. 

Les conducteurs de la gare Saint-Lazare ont exercé leur droit de retrait après une agression survenue le 21 janvier 2014.
Les conducteurs de la gare Saint-Lazare ont exercé leur droit de retrait après une agression survenue le 21 janvier 2014. (MAXPPP)

Retour progressif à la normale. Le trafic a été sérieusement perturbé mercredi 22 janvier sur le réseau de la gare Saint-Lazare, l'une des plus fréquentées de la capitale, en raison d'un arrêt de travail spontané de cheminots après l'agression d'un conducteur. En fin d'après-midi, les syndicats SUD Rail et CGT ont appelé les conducteurs à reprendre le travail. Les perturbations devraient se poursuivre dans la soirée, avant un "retour à la normale" jeudi matin, selon Olivier Gendron, responsable CGT à Paris-Saint-Lazare.

Les syndicats ont obtenu une "surveillance générale des trains qui font les fins de soirées", ainsi que la présence en gare des équipes de surveillance. "Une grande majorité des conducteurs de Paris-Saint-Lazare ont déclenché un arrêt de travail inopiné à la suite de l'agression d'un conducteur de la ligne J par un usager mardi 21 janvier à 21h30", a expliqué la SNCF. Elle a condamné "fermement ces actes d'incivilité qui, hélas, se multiplient"

Le RER A a été partiellement touché. Des perturbations ont également été constatées sur les lignes J et L. En outre, deux trains sur trois circulaient, au cours de l'après-midi, au départ de Paris sur l'Intercité et le TER.

Etat du trafic à 18h28 :

Sur le RER A : un train sur deux circule entre Nanterre Préfecture et Cergy-le-Haut, et un train sur deux entre Nanterre Préfecture et Poissy.

Sur la ligne J : la circulation des trains est interrompue, dans les deux sens de circulation, au départ de Paris Saint-Lazare et Houilles-Carrières. Les gares de Sannois et Ermont-Eaubonne ne sont pas desservies, jusqu'à nouvel avis. La circulation des trains est interrompue, dans les deux sens de circulation, au départ de Paris Saint-Lazare à destination d'Ermont-Eaubonne.

Sur la ligne Lla circulation est interrompue dans les deux sens entre Saint-Lazare et la Défense. Des navettes ferroviaires sont mises en place entre la Défense et Saint-Nom-La-Bretèche, avec desserte des gares intermédiaires. Les gares de Sèvres Ville d’Avray, Chaville Rive Droite, Viroflay Rive Droite, Montreuil et Versailles Rive Droite ne sont pas desservies jusqu'à nouvel avis.

"Enormément de conducteurs sont en dépression"

Le conducteur a été agressé dans un train avant son départ de la gare Saint-Lazare par un homme qui refusait d'éteindre sa cigarette. Ce dernier a alors donné un violent coup de tête au conducteur. "Ce coup de tête lui a cassé les dents de devant", a affirmé une responsable de SUD Rail, précisant que l'agent avait été hospitalisé. L'agresseur a été interpellé et la SNCF a déposé plainte. 

"L'émotion, compréhensible après cette agression, ne peut justifier de mettre en difficulté 150 000 usagers qui auront du mal ce soir à regagner leur domicile. Le service public, c'est assumer la responsabilité de ramener le soir les gens qu'on a transportés le matin", a indiqué la SNCF. Pour Lionel Jorand, responsable SUD Rail, l'arrêt de travail était justifié. "Il y a énormément de conducteurs qui sont en dépression et qui ne veulent plus conduire, parce qu'ils en ont ras-le-bol de se faire agresser. Les conducteurs se retrouvent tout seuls en cabine."