Cet article date de plus de cinq ans.

"Stop, ça suffit", une campagne contre le harcèlement des femmes dans les transports

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
"Stop - ça suffit", une campagne contre le harcèlement des femmes dans les transports
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement a décidé de combattre les comportements insidieux et inacceptables envers les femmes dans les transports en commun. Une équipe de France 3 fait le point.

Le gouvernement a lancé, ce lundi 9 novembre, une campagne contre le harcèlement des femmes dans les transports. A l'heure de pointe dans le métro parisien, le cauchemar commence pour les femmes. Le pire est de croiser ceux que l'on appelle les "frotteurs", des hommes qui se collent aux voyageuses. Gestes déplacés, parfois même main aux fesses ou insultes... de nombreuses femmes en ont fait l'expérience.

75 000 euros d'amende et cinq ans de prison

Contre cette violence ordinaire, le gouvernement lance une campagne d'information baptisée "Stop, ça suffit". Car ce type de harcèlement est puni par la loi. Les agresseurs risquent jusqu'à cinq ans de prison et jusqu'à 75 000 euros d'amende. Beaucoup de victimes l'ignorent et hésitent à porter plainte. Pour les associations, il est temps que ça change. A Nantes, une expérience est en cours dans les bus de nuit. Le chauffeur peut s'arrêter à tout moment à la demande d'une passagère pour qu'elle puisse descendre en toute sécurité. Au Canada, ce système existe déjà depuis vingt-cinq ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.