Tempête Diego : les passagers d'un train Paris-Bordeaux arrivent avec sept heures de retard après la chute d'un arbre sur une caténaire

Les voyageurs ont fini par arriver à Bordeaux vers 1 heure du matin. La tempête Diego avait fait tomber un arbre sur une caténaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Joué-les-Tours en Indre-et-Loire. (SNAZZY MAPS / GOOGLE MAPS / RADIO FRANCE)

450 passagers d'un train Paris-Bordeaux sont restés bloqués vendredi soir en pleine voie à hauteur de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire, après la chute d'un arbre sur une caténaire, rapporte France Bleu Tourraine. Ils sont arrivés à Bordeaux avec sept heures de retard.

Le système électrique de leur TGV a été endommagé après la chute d'un arbre vers 16 heures. Ses pantographes, les bras qui relient le train au système électrique, ont été abîmés, et la SNCF n'a eu d'autre moyen que de les scier. 

L'intervention, en pleine tempête Diego, a duré plusieurs heures, jusqu'à ce qu'une rame de secours vienne récupérer les voyageurs vers 21h30. Ils ne sont repartis de Saint-Pierre-des-Corps qu'à 23 heures et sont arrivés à Bordeaux vers 1 heure du matin, soit environ sept heures après l'heure prévue.

La SNCF assure avoir fait son maximum dans les conditions, pas évidentes, de la tempête. Les voyageurs ont pu être ravitaillés en eau et en nourriture, et ont par ailleurs salué sur les réseaux sociaux l'accompagnement du personnel à bord. L'ancien ministre Dominique Bussereau, bloqué dans le train, a rendu hommage au personnel de la SNCF "très aidant".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.