SNCF : les oubliés de la grande vitesse

La SNCF est régulièrement mise en cause ces dernières années pour sa politique du tout TGV. Cela a laissé de côté des régions entières. Le Paris-Le Havre (Seine-Maritime) est plus long aujourd'hui qu'en 1973.

France 3

Le développement des grandes lignes de TGV s'est souvent fait au détriment de certains territoires. Mercredi 2 mai, le Paris-Le Havre (Seine-Maritime) de 17h48 est en retard. Sur le quai, beaucoup travaillent à Paris et tentent de rentrer chez eux. Tous sont habitués aux perturbations, qu'il y ait grève ou pas. Un train est enfin annoncé, mais il s'arrêtera à Rouen (Seine-Maritime). Seuls les plus chanceux auront des places assises.

Des lignes de plus en plus denses et lentes

Sur certains trajets comme celui-ci, les trains sont plus lents qu'il y a 10, 20 ou 30 ans. La ligne Paris-Rouen-Le Havre date de l'après-guerre. En région parisienne, le tronçon est emprunté par les RER et le Transilien qui ralentissent une ligne de plus en plus dense. Des travaux ont été lancés pour moderniser cette ligne, une des pires de France. Mais ils seront longs et occasionneront des perturbations supplémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
train le havre paris 
train le havre paris  (franceinfo)