SNCF : bientôt moins de rames et de gares ?

Le gouvernement a renoncé à supprimer des petites lignes et des dessertes dans sa réforme de la SNCF, mais c'est peut-être la SNCF elle-même qui va s'en charger. Selon "Les Échos", le plan stratégique du TGV conçu par la direction mène tout droit à la disparition de certaines gares.

Voir la vidéo
France 2

La SNCF est-elle en train de préparer un plan stratégique avec des mesures écartées de la réforme du gouvernement ? Le nombre de gares desservies par le TGV pourrait baisser : il y en a aujourd'hui 230. À Remiremont dans les Vosges, seulement une trentaine de personnes prennent le TGV quotidien. La ville va-t-elle toujours être desservie par le train à grande vitesse ? Les usagers s'inquiètent.

Réduire le nombre de rames TGV de 350 à 300

Pour Stéphane Viry, député LR des Vosges, le maintien de desserte à Remiremont et Épinal est crucial : "Pour un territoire un peu enclavé, qui a besoin de retrouver une ressource économique et de se réindustrialiser, l'accès, c'est vital. Et chez nous, il est ferroviaire", fait-il valoir. Moins de gares TGV, car selon le journal Les Échos, le nouveau plan stratégique de la SNCF prévoit de réduire le nombre de rames TGV de 350 à 300. Pour atteindre cet objectif, le matériel serait plus utilisé, l'offre de TGV continuerait à baisser. À l'inverse, les TGV low cost, les Ouigo, seraient de plus ne plus nombreux. Le trafic doit passer de 5% en 2017 à 25% en 2020. Autre inquiétude : les moyens annoncés par le gouvernement pour rénover le réseau pourraient être insuffisants. Les régions pourraient être obligées de fermer certaines petites lignes peu fréquentées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des trains en gare de Marseille, le 28 mai 2018.
Des trains en gare de Marseille, le 28 mai 2018. (GERARD BOTTINO / CROWDSPARK / AFP)