Réforme de la SNCF : polémique et pression des syndicats

Édouard Philippe annoncera demain, lundi 26 février, les détails de la grande réforme de la SNCF prévue par son gouvernement. Les cheminots ont d'ores et déjà appelé à la grève.

Voir la vidéo
france 2

À partir de 2020, les TGV affronteront la concurrence étrangère jusque sur les lignes françaises. Pour faire face à cette échéance, le gouvernement compte transformer la SNCF. Demain, lundi 26 février, il annoncera son plan pour la réformer de fond en comble. On évoque la fin du statut des cheminots, la suppression de certaines petites lignes et une modification du statut juridique de la compagnie ferroviaire. Pour les syndicats, la ligne rouge est franchie, un préavis de grève est déposé pour le 22 mars. Le gouvernement veut aller vite et n'exclut pas de court-circuiter le parlement en passant par des ordonnances pour certains aspects de la réforme.

Emmanuel Macron assume

Interpellé au Salon de l'Agriculture par un salarié de la SNCF, Emmanuel Macron a assumé. "Mon grand-père était cheminot, il n'avait pas la même vie que vous avez aujourd'hui. C'est le contribuable qui paye. Je ne peux pas avoir d'un côté des agriculteurs qui n'ont pas de jours fériés et parfois pas de retraite et dire qu'il ne faut pas changer le statut des cheminots", a-t-il expliqué. Le plan et le calendrier de la réforme seront présentés demain matin par le Premier ministre

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cheminot grèviste.
Un cheminot grèviste. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)