La SNCF sur le point de perdre la ligne de TER Marseille-Nice au profit de Transdev

La compagnie ferroviaire a acté la perte de ce marché dans le cadre de la mise en concurrence. Les élus de la région Paca doivent toutefois encore valider cette décision.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un TER au départ de la gare Marseille Saint-Charles (Bouches-du-Rhône), en avril 2018. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Pour la première fois, la SNCF est sur le point de perdre une ligne de TER en France, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, dirigée par la droite, ayant proposé à ses élus de choisir Transdev pour exploiter la liaison entre Marseille et Nice. Si les élus régionaux confirment ce choix le 29 octobre, il s'agirait de la première ligne ferroviaire échappant à la SNCF dans le cadre de la mise en concurrence.

La SNCF a réagi par communiqué et acté la perte du marché. "Ce choix marque (...) la concrétisation de l'ouverture à la concurrence à laquelle nous nous préparons de longue date, où nos autorités organisatrices ont la liberté de choisir d'autres opérateurs que nous", y affirme Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs.

Bientôt deux fois plus de trains ?

Trois entreprises étaient en lice pour remporter cette ligne Marseille-Nice qui concerne 10% du trafic régional en nombre de trains proposés : la SNCF, Transdev et Thello, une filiale de la compagnie publique des chemins de fer italienne Trenitalia. Le contrat de concession de 10 ans est estimé à 870 millions d'euros. "Dès 2025, le trafic sera doublé" passant de sept allers-retours quotidiens à 14, selon la région Paca.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.