Cet article date de plus de deux ans.

La SNCF fait appel aux postiers pour inspecter les petites gares

Menée discrètement par la SNCF depuis quelques semaines, l’expérimentation baptisée "Vigie Haltes Gares" consiste à confier aux facteurs l'inspection des bornes automatiques ou des tableaux d'affichage des trains dans 19 petites gares.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La SNCF fait appel aux postiers pour inspecter les petites gares (photo d'illustration, 09 novembre 2018). (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

Faire le tour de la gare en un quart d'heure environ et signaler toute panne ou toute éventuelle dégradation à l'aide d'un smartphone fourni par La Poste, c'est la mission acceptée par 19 facteurs volontaires, au moins pour quelques mois.

Pas question de tâches liées directement à la circulation des trains mais cela ne rassure pas pour autant les syndicats, notamment en terme de sécurité. Les facteurs ne sont pas des cheminots et on leur en demande déjà beaucoup trop, juge ainsi Fabien Dumas, l'un des secrétaires fédéraux de SUD Rail, troisième syndicat à la SNCF.

Ils font déjà de l’assistance aux personnes âgées, ils collectent l’impôt, ils collectent les offres d’emplois. Bientôt avec le manque de médecins et la fermeture des maternités, je me demande ce qu’on va leur demander aux facteurs ! 

Fabien Dumas (SUD Rail)

à franceinfo

L'expérimentation passe d'autant plus mal aux yeux des syndicats que la SNCF multiplie depuis des années les suppressions de postes d'agents de guichets, encore 2 000 environ l'an prochain.  

Une possible généralisation pour éviter la fermetures des petites gares  

Si la direction de l'entreprise ferroviaire joue la carte de la discrétion, voire du secret, un retour complet d'expérience est en tout cas prévu au cours du premier trimestre 2019 avant une possible généralisation à d'autres gares. Deux mille pourraient ainsi être "sous-traitées", selon SUD Rail. Cela permettrait sans doute d'éviter leur fermeture pure et simple et d'apaiser au moins en partie la colère de nombreux élus locaux qui dénoncent les disparitions massives des guichets et l'abandon du territoire par la SNCF.

Les postiers recrutés par la SNCF pour pallier au manque d'agents de guichet, un reportage de Raphaël Ebenstein.
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.