Il refuse de mettre son masque dans un TGV Paris-Nice, le conducteur s'arrête en Saône-et-Loire pour le débarquer

Le passager a d'abord été verbalisé, mais a tout de même refusé de porter le masque. Il a finalement été débarqué lors d'un arrêt non prévu en gare du Creusot (Saône-et-Loire) où l'attendaient des agents de la Sécurité ferroviaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le passager qui a refusé de porter le masque dans le TGV a finalement été débarqué en gare du Creusot (Saône-et-Loire). (AUR?LIE AUDUREAU / MAXPPP)

Un homme qui refusait de mettre son masque à bord d'un train TGV Paris-Nice a été débarqué dimanche 16 août en gare du Creusot (Saône-et-Loire), a appris franceinfo auprès de la SNCF.

Lors d'une vérification des billets dimanche après-midi, les contrôleurs aperçoivent ce passager sans masque, lui demandent d'en mettre un, ce qu'il refuse de faire. Il est alors verbalisé. Malgré cette amende de 135 euros, il refuse d'obéir et de porter un masque, pourtant obligatoire à bord d'un train. Les contrôleurs informent le conducteur de ce refus. Celui-ci décide de s'arrêter à la prochaine gare, celle du Creusot, pour le débarquer et où l'attendaient des agents de la Sécurité ferroviaire.

Selon l'une des passagères de ce train, le conducteur a annoncé qu'un contrevenant avait été sorti du train pour refus du port du masque. L'arrêt du train a duré cinq minutes et le retard a pu être rattrapé par la suite, a confirmé la compagnie ferroviaire.

Ces dernières semaines, des tensions ont éclaté dans les transports en commun en raison du refus de certains passagers de porter le masque, pourtant obligatoire. La semaine dernière, une infirmière a ainsi été molestée dans un bus en Seine-Saint-Denis par deux jeunes gens à qui elle avait demandé de mettre un masque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.