SNCF : pourquoi la reprise du trafic est-elle difficile ?

Si ce mardi 10 avril n'était pas un jour de grève pour les cheminots, de nombreux trains ont été annulés en raison d'opérations de maintenance.

La grève est finie depuis la veille au soir, pourtant des trains ont été annulés dans toute la France, des rames de TGV ont été supprimées. En moyenne, 4 TER sur 5 et 3 Intercités sur 5 étaient en circulation ce mardi 10 avril.

Des opérations de maintenance exigeantes

Pour la direction de la SNCF, cette reprise difficile du trafic s'explique par plusieurs raisons. D'abord, les trains étant dispersés un peu partout sur les lignes, il faut les rapatrier à leur point de départ prévu. Ensuite, les conducteurs doivent vérifier que tout fonctionne bien avant de partir. Parfois, les vérifications sont plus importantes : si une locomotive n'a pas roulé pendant 24 heures, la machine doit faire un passage obligatoire en maintenance. Ces opérations sont lentes et conduisent la SNCF à annuler jusqu'à 10% des trains les jours de reprise du trafic.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passagers patientent à bord d\'un Transilien, à la gare Saint-Lazare, à Paris, le 9 avril 2018.
Des passagers patientent à bord d'un Transilien, à la gare Saint-Lazare, à Paris, le 9 avril 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)