Cet article date de plus de trois ans.

SNCF : pourquoi le redémarrage prend du temps

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
SNCF : pourquoi le redémarrage prend du temps
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

À la SNCF, ce mardi 10 avril correspond à un retour à la normale après deux jours de grève. Dans les Alpes-Maritimes, les cheminots sont particulièrement mobilisés.

Les cheminots des Alpes-Maritimes se mobilisent particulièrement à l'occasion de la grève. Ce conducteur prendra les commandes du premier TER Nice-Vintimille ce mardi 10 avril. Au lendemain de la grève, pour faciliter la reprise du trafic, les premiers trains à partir sont stationnés sur les voies. L'occasion d'effectuer les premières vérifications en longeant la rame. Le conducteur dispose de 22 minutes pour mettre sa machine en service.

Une situation compliquée pour les voyageurs

Les passagers vont pouvoir circuler normalement, mais pas forcément sereinement. Aujourd'hui à Nice, les 20 000 voyageurs quotidiens bénéficieront d'un trafic quasiment normal. Seuls dix aller-retour sur 140 au total seront supprimés. Les usagers continuent tout de même, pour la plupart, à prendre malgré tout des précautions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.